Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

La Candidose


Candida albicans : Un hôte discret qui fait des dégâts

Le candida albicans est un champignon lévuriforme présent dans une certaine proportion au sein du corps humain. On le trouve directement dans les intestins, la bouche, l’appareil digestif et sur la peau.
Le candida de la bouche, communément appelé muguet, affecte beaucoup de bébés à la   naissance et persiste quelques temps après. L’origine en est souvent une candidose vaginale de la mère, maladie qui touche environ 20 % de la population féminine.
Ordinairement, le candida ne devait causer aucun problème hormis pour les nouveau-nés, les personnes diabétiques, et celles atteintes d’une déficience du système immunitaire. Mais, les régimes alimentaires appauvris procurent un milieu propice à la multiplication des candidas, en particulier ceux qui comportent beaucoup d’hydrates de carbone (viandes), de sucres, de levure et sous-produits de la levure, de moisissures et d’aliments fermentés.
En outre, un traitement prolongé aux antibiotiques à large spectre peut accroître la possibilité d’un problème de candida. De même, chez les femmes, l’usage de la pilule contraceptive peut procurer un environnement favorable à la croissance du candida.

Une véritable épidémie mondiale

Le Centre de Contrôle des Maladies estime que 90 % des gens nés aux États-Unis sont les hôtes du candida dès l’âge de six mois. Quand ils ont atteint l’âge adulte, pratiquement tous sont colonisés par le candida albicans et lui sont liés à vie. La candidose chronique affecte plus particulièrement les femmes, mais les hommes peuvent aussi la contracter et la maladie se révèle chez eux plus sévère encore et plus difficile à guérir. D’après les estimations, la moitié de la population adulte est affectée d’une sur-croissance de levure qui peut être mesurée. Richardson et Warnock estiment que, jusqu’à 10 % des infections du sang et 25 % des infections de l’appareil urinaire traitées dans les hôpitaux, sont causées par des organismes lévuriformes.

Les symptômes associés

Ce n’est que dans les années soixante qu’on a découvert que le candida albicans était impliqué dans un grand nombre de problèmes chroniques et systémiques (généralisés). Le Dr. Orian Truss de Birmingham en Alabama, fut le premier à établir une relation entre la surcroissance de candidas et divers problèmes médicaux. Il poursuivit sa thèse pendant plusieurs années et fit un rapport de ses découvertes lors d’une conférence médicale à Toronto en 1977. A partir de 1978, il publia régulièrement ses données.

Voici une liste (non exhaustive) de troubles pouvant indiquer une présence de candida Abicans :

  • allergies alimentaires,
  • apoplexie,
  • problèmes cardiovasculaires,
  • asthme,
  • ballonnements,
  • besoin irrépressible de sucre.
  • brûlures,
  • brûlures d’estomac,
  • constipation,
  • dépression,
  • diarrhées,
  • douleur et faiblesse musculaire,
  • douleurs articulaires,
  • endométriose,
  • fatigue chronique,
  • gastrite,
  • gaz,
  • infections uro-génitales,
  • infections variées,
  • irritabilité,
  • irritations et pertes vaginales,
  • malaise général,
  • manque de concentration,
  • maux de tête,
  • perte de mémoire,
  • problèmes urinaires,
  • problèmes de peau,
  • problèmes broncho-pulmonaires,
  • problèmes du cuir chevelu,
  • problèmes menstruels,
  • prostatite,
  • prurit à l’aine du sportif,
  • psoriasis,
  • stérilité,
  • troubles intestinaux,

Certains autres troubles du fonctionnement induits par la levure sont :

  • la sensibilité aux produits chimiques,
  • la fatigue chronique,
  • les problèmes récurrents du foie,
  • les problèmes glandulaires
  • et même certains déséquilibres psychologiques.

Les deux meilleurs traitements actuels

La candidose repose évidemment sur un problème de terrain favorable, ce qui fait qu’il est très difficile de s’en débarrasser. Les traitements sont généralement longs et les résultats instables. Voici donc les 2 traitements anti parasitaires à mon sens les plus satisfaisants, surtout effectués ensemble :

ARGENT COLLOÏDAL 5 ppm – 4 cuil à soupe par jour
L’achat de ce produit ne pouvant généralement pas bénéficier d’une garantie qualité sure, en dépit des allégations des fournisseurs, il vaut mieux se procurer un équipement de fabrication artisanale mettant en permanence à disposition de toute la famille cet antibiotique naturel et universel. Deux appareils existant : le COLLARGYR de VEDAMED (voir mon site www.micheldogna.fr).

DIOXYDE DE CHLORE – (méthode MMS de Jim Humble)  –  1 goutte matin et soir le 1° jour  – 2 gouttes matin et soir le 2° jour – 3 gouttes matin et soir le 3° jour  ………12 gouttes le 12° jour. Mettre 5 gouttes de jus de citron par goutte de chlorite et laisser réagir ensemble sans eau pendant 3 min., puis ajouter de l’eau pour boire l’ensemble. Le 20° jour supprimer 1 goutte par jour jusqu’à 6 gouttes et continuer comme cela jusque guérison totale (possible plusieurs mois).
Attention : Dès la moindre nausée, arrêter les prises et boire un verre de BICARBONATE DE SODIUM (vente en pharmacie) dilution 50g pour 1 litre d’eau – tout doit rentrer dans l’ordre – puis reprendre les prises de MMS avec un nombre de gouttes inférieur.
Cliquer sur le lien : https://www.apoticaria.com/produit-67-kit-sanchlor-130-ml.html?affiliation=CHL3 

Lire aussi : Homéopathie courante par vous-même, de Michel Dogna aux éditions Guy Trédaniel