Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Détection cancer


Une méthode non invasive de détection d’un foyer cancéreux actif

Le Docteur Kelley, médecin américain spécialiste en embryologie, contemporain de Gerson (inventeur de la fameuse cure) a fait à l’époque une découverte d’une importance capitale concernant le cancer mais  qui n’a été reléguée par aucun organisme et aucune revue médicale –on suppose qu’elle faisait tomber trop de dogmes et qu’elle représentait une grande menace pour les grands exploitants de la maladie.

En fait, Kelley a mis en évidence deux choses stupéfiantes :

1 – les métastases, c’est du placenta,
2 – le pancréas est l’organe qui contrôle le développement des métastases.

Ceux qui n’ont pas la mémoire trop courte se rappellent des milliers de guérisons qui ont été réalisées grâce aux injections intramusculaires quotidiennes du fameux CARZODELAN – que j’ai moi-même largement utilisé avec bonheur pendant des années…..jusqu’à ce qu’il soit « confisqué » (trop efficace) – et c’était quoi ? Tout simplement de l’extrait pancréatique !

Oui, le pancréas est déterminant dans l’arrêt des développements cancéreux, car c’est déjà lui qui arrête la fabrication de placenta pendant la 7ième semaine de la gestation (placenta – métastases – même chose). Si bien que chacun de nous développons au cours de notre vie des dizaines voire des centaines de cancers naissants qui sont avortés par notre pancréas, si bien que nous ne saurons jamais ce qui s’est passé. Cela bien sûr à condition d’avoir un pancréas en état….. Il est évident que les pancréas surmenés par le sucre, la viande, et les graisses saturées, perd de sa vigilance – par exemple, les diabétiques se retrouvent en première ligne de la candidature au cancer.

Alors, il est possible de donner un coup de main au pancréas avec de l’extrait pancréatique. Mais que faire puisqu’il n’y a plus de Carzodélan ? Et bien il existe en pharmacie un autre extrait pancréatique, le CREON 25000 UI gastro-résistant qui a l’intérêt sur le Carzodélan d’être par voie buccale. Gastro-résistant parce que l’estomac détournerait ce suc pancréatique destiné aux foyers métastasiques de l’organisme, pour ses propres besoins digestifs, et c’est pour cela que le Carzodélan était présenté sous forme injectable. Il existe aussi de l’EUROBIOL 25000 UI, mais il faut préciser que l’on veut du gastro-résistant. Il n’est indiqué nulle part que ces produits sont des adjuvants pour traiter le cancer.

Mais tout ceci nous amène à la méthode de détection d’un éventuel foyer cancéreux actif.

Prendre 1 gélule de CREON 25000U ou de EUROBIOL 25000U gastro-résistant à chaque repas et 1 gélule au coucher soit 4 par jour pendant 6 semaines.

1 –  Si pendant la cure test vous vous sentez malade, maussade, si vous éprouvez des nausées ou si vous vomissez, si vous avez des poussées de fièvre ou des maux de tête, c’est qu’une tumeur maligne détectable est peut-être présente dans votre organisme.

2 –  Si après la cure test vous vous sentez mieux, si votre digestion s’améliore et si vous ressentez d’avantage d’énergie, c’est qu’il doit s’agir d’une phase pré-cancer. Cela signifie que le pancréas n’a pas la capacité suffisante pour assurer une activité de nettoyage adéquate. Dans pareil cas, une masse tumorale pourrait se développer dans les 2 à 4 ans qui suivent – On conseille alors de prendre 2 ou 3 capsules de pancréatine (CREON) aux repas et au coucher pour le reste de vos jours.

3 – Si, après six semaines du programme, vous ne notez pas de symptômes de toxicité ni l’impression de vous sentir mieux, c’est que votre pancréas produit probablement suffisamment d’enzymes et que vous ne vivez pas les états décrits ci-dessus. Il est alors recommandé de refaire l’auto-test tous les 18 mois.

NOTA : Le CREON s’intègre dans la CURE GERSON dans les cas de tumeurs cancéreuses, décrite dans mon livret PRATIQUE DE LA CURE GERSON aux éditions Guy Trédaniel (version papier).

Lire aussi : Scandaleux, le coût annuel d’un sénat