Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Le Téléthon : La victoire du mensonge et de l’hypocrisie ?


J’ai à plusieurs reprises évoqué dans mes écrits la « psychotronique », technique de manipulation mentale collective des foules par des ondes pulsées. Cette technique est depuis plusieurs décennies en expérimentation en Russie et en application aux États-Unis, et probablement chez nous. De fait, le mensonge a toujours été de tous les temps l’arme majeure des pouvoirs politiques. Les moyens médiatiques pour laver les cerveaux sont devenus tellement colossaux grâce aux supports audio-visuels, que l’on se demande quelle est la part de gens qui arrivent encore à penser vraiment par eux-mêmes. Nombre de personnes sensibles s’étonnent d’être assaillies par moments, surtout la nuit, par des pensées qui ne leur appartiennent pas…

Je fus très interpellé un jour par un reportage sur FR3 concernant la campagne présidentielle aux USA, de Bush et Kerry. Des gens étaient interviewés sur des meetings politiques, et en gros on leur demandait : « Quel discours préférez-vous entre G.W.Bush et Kerry» ? Réponse : « celui de … Kerry » – Question : « Pour qui comptez-vous voter ? » Réponse « probablement pour G.W.Bush ». Comme disait Majax : il y a un truc !!! Mais ne nous moquons pas des Américains, car il en va de même pour la France et les Français. Par exemple, la plupart des gens savent qu’il plane « un vieux doute » sur les vaccins, mais la peur l’emportant sur la lucidité, on préfère prendre le risque, çà ne serait que pour être confortablement en règle.

SI je parle de tout cela aujourd’hui, c’est en partie en raison du dernier édito d’Alexandre Imbert où il avoue se prendre un « coup de vieux » (dixit) « lorsque j’entends les fabricants d’aspartame se féliciter des conclusions positives de l’EFSA (L’Autorité européenne de sécurité des aliments), j’ai l’impression d’être revenu 15 ans en arrière ». Comme je le comprends ! Son combat incessant étant aussi le mien depuis tant d’années.
Francis Blanche a dit… (commentaire à la  Luchini, lisez bien, c’est énorrrrme ! c’est du lourd !) « Un mensonge asséné suffisamment longtemps devient une vérité »- je répète : « Un mensonge asséné suffisamment longtemps devient une vérité ».

Voici donc un petit extrait – non exhaustif – des grands mensonges de notre temps, rien que sur le plan de la santé publique, qui permettent d’emmener paisiblement tout le monde au précipice :

La culture bio ne peut pas nourrir la planète.
Les OGM sont inoffensifs pour la santé.
Manger de la viande est indispensable.
Les produits laitiers sont indispensables pour le calcium des os.
L’eau minérale en bouteille procure les oligo-éléments à l’organisme.
Un bilan de santé régulier prévient du cancer.
Les aliments ionisés (irradiés) ne présentent aucun problème.
Les lignes à haute tension de proximité ne nuisent pas à la santé.
Les fours à micro-ondes sont sans danger.
Les téléphones GSM ne cuisent pas le cerveau.
Les antennes relais sont inoffensives.
Le WIFI ne crée aucune perturbation dans les appartements.
Les vaccinations protègent des épidémies et sont sans danger.
Il n’y a aucune corrélation entre les vaccins et les allergies.
Il n’y a aucune corrélation entre les vaccins et les maladies auto-immunes.
Il n’y a aucune corrélation entre les vaccins et l’explosion d’enfants autistes.
Il n’y a aucune corrélation entre le vaccin Hépatite B et la SEP.
Les engrais chimiques polluent peu et sont indispensables.
Le soja est une protéine de choix pour les humains et les animaux.
La pharmaco-chimie est la seule voie sérieuse contre les maladies.
La toxicité d’un médicament est proportionnelle à son efficacité.
La chimiothérapie et la radiothérapie sont les seuls moyens « honnêtes » et non sectaires pour soigner les cancers.
L’homéopathie n’a jamais été démontrée.
Le SIDA est dû au HIV.
Le nucléaire est la seule énergie d’avenir réaliste.
Les déchets nucléaires sont sécurisés.
L’expérimentation animale est une nécessité scientifique absolue.
La pilule est inoffensive si elle est bien dosée.
L’hormonothérapie de la ménopause est indispensable.
L’aspartame (sucre light) est excellent pour la santé.
… etc.

Et enfin :
Le TELETHON est une œuvre caritative indispensable pour faire avancer la recherche concernant le cancer et les 5000 maladies orphelines.

Et tout ça c’est vrai…. puisqu’on vous le dit !
sauf si vous ne vous êtes pas fait « psychotroniquer ».

Mais parlons un peu plus du Téléthon puisque, comme à chaque fin d’année, c’est le sujet du jour.

Voilà une parfaite application de la culture de l’émotion et de la larme à l’œil – 30 heures de spectacle et d’angélisme pour faire chavirer les âmes sensibles et mettre la main au portefeuille.
Une parfaite entreprise de séduction si elle ne s’appuyait pas sur le mensonge et l’hypocrisie, sous la houlette habituelle de le belle Sophie Davant dont on espère que le charisme soit dû à une ignorance crasse (quoiqu’impardonnable à son niveau) plutôt qu’à une corruption consentante.
J’oublierai le scandale des fonds détournés dans des salaires et avantages en nature pharaoniques pour les dirigeants de l’AFM (Association pour la fibromyalgie) qui pilote le Téléthon, ceux-ci ayant été débusqués par le magazine Capital en avril 2005.

Ce qui est le plus grave, c’est que toutes ces centaines de millions récoltées chaque année n’ont jamais été utilisées là où l’on croit, et n’ont jamais, en dépit des promesses itératives, réellement résolu aucune maladie. On se souvient encore du coup de gueule du Pr Testart qui s’indignait contre « La grande escroquerie du Téléthon ». Il écrivait en 2007 dans International News :
« C’est scandaleux. Le Téléthon rapporte chaque année autant que le budget de fonctionnement de l’Inserm tout entier. Les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soigner. Or la thérapie génique n’est pas efficace. Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, cela pour éliminer des embryons présentant certains gènes déficients, ils changeraient d’avis. […] Faute de pouvoir guérir les vraies maladies, on va chercher à les découvrir en amont, avant qu’elles ne se manifestent. Cela permettra une mainmise absolue sur l’homme, sur une certaine définition de l’homme. »

En clair, cela veut dire que les dons généreux que les gens donnent naïvement sont utilisés pour réaliser le rêve qu’Hitler n’a pas pu mener à terme : l’eugénisme prénatal (à l’époque orienté exclusivement sur la race Aryenne). Même si cela n’est plus le cas actuellement, il n’en reste pas moins que le but est de sélectionner les meilleurs éléments raciaux au niveau même de l’embryon, et d’obliger les mères à avorter lorsque le test n’est pas suffisamment satisfaisant. Un programme de sélection sans pitié qui porte à cataloguer le Téléthon en tant qu’institution à activités Néo-nazies. Mesdames et messieurs, réalisez que votre générosité finance votre futur enfer et surtout celui de vos enfants !

Et enfin, le Téléthon a discrètement  reconnu participer à cette recherche qui persiste à tester les produits et médicaments en torturant d’une façon insoutenable et répétée jusqu’à leur euthanasie (libératrice) des animaux martyrs tels des chiens et chats volés à leurs maîtres, des labradors et des Beagle spécialement élevés pour subir des opérations épouvantables à la Frankenstein, des singes spécialement importés avec les dangers qu’ils représentent, alors qu’on sait que les expériences sur les animaux ne sont pas valables pour les humains. Pour en avoir la preuve, il suffit de constater la toxicité des nombreux médicaments retirés de la vente après avoir tués des milliers de personnes, alors qu’ils avaient été approuvés grâce à ces expériences aussi inutiles que sauvages. Pendant ce temps l’on persiste à ignorer la méthode VALITOX sur culture de cellules humaines, beaucoup plus fidèle et sans cruauté.

Cliquez : http://www.ma-vie-de-galgo.com/article-le-telethon-reconnait-officiellement-financer-l-experimentation-animale-121420927.html
C’est lamentable et ignoble ! Difficile de regarder jusqu’au bout.
Dans le chenil des chiens myopathes de l’école vétérinaire de Maisons-Alfort, on ne soigne pas, on reçoit des animaux génétiquement modifiés pour naître myopathes sur lesquels on teste différents protocoles. D’où viennent-ils ? D’un élevage qui fait beaucoup parler de lui depuis 2010 : le CEDS, le Centre d’élevage du domaine des Souches, situé à Mézilles, un petit village de l’Yonne.

De même que l’on a érigé des monuments à la mémoire des millions de soldats qui sont morts pour la France, je réclame que de nouveaux monuments soient dressés à la mémoire des 3 millions d’animaux torturés stupidement, chaque année, par cette fausse science brutale et fossilisée se prétendant au service de la maladie. Il faudrait que  les hurlements de douleur des animaux puissent parvenir jusqu’à l’antenne du Téléthon, afin que la  science progresse vraiment et que cesse cette abomination !!!

Mais j’aurais une autre proposition vraiment constructive :
il serait grand’ temps de remplacer le TELETHON (marathon pour la télé) par le BIOTHON (marathon pour la vie). Cette fois, au lieu de nous présenter des chercheurs qui demandent des sous pour continuer à chercher, on nous dévoilerait des trouveurs qui ne demandent rien sauf le droit de dire ce qu’ils ont déjà trouvé. Il serait aussi passionnant que l’on nous montre à l’écran des anciens malades améliorés ou réellement guéris – (il en existe des milliers illégalement guéris!!) – par de simples médecins de campagne, par de modestes guérisseurs, par des spécialistes en médecines naturelles, ou tout simplement par eux-mêmes, avec des méthodes dont ils pourraient publiquement nous faire part. Mais ce privilège a depuis longtemps été confisqué aux citoyens, dont l’attention ne doit jamais être détournée de la vérité suprême de l’orthodoxie pharmaco-médicale.

Mais je m’égare ! J’oubliais que cette nouvelle formule qui vulgariserait librement les géniales trouvailles de la recherche indépendante et isolée, ne rapporterait plus les mannes d’argent de la formule actuelle au service du méga business de la maladie, sans compter le préjudice à l’image de marque de la très coûteuse recherche officielle.

Lire aussi : Pratique de la cure Gerson et Kelley, de Michel Dogna aux éditions Guy Trédaniel