Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Une machine à laver les cellules par principe de polarisation alternée : le Polar Cleaner Série 3


Nettoyeur cellulaire total
(Radioéléments – Métaux lourds – Nanotechnologies – Poisons divers)

Par rapport à la version classique du Polar Cleaner, la version S3 est dotée d’une fonction supplémentaire, avec un réglage du champ électrique à 0,5V, ce qui permet d’avoir des chances de se débarrasser des éléments de nano-technologies dont nous sommes déjà tous plus ou moins porteurs involontaires.

Rappel historique

J’ai présenté pour la première fois le principe de cet appareil dans le JMD de novembre 2004, après avoir découvert et vérifié le magnifique travail d’un guérisseur américain nommé LEE CROCK.
Celui-ci, sur une période de 3 ans, avait traité bénévolement près de 12.000 patients et il avait déjà enregistré tellement de résultats sensationnels que j’ai pensé opportun de m’intéresser de près à sa géniale invention. En outre, il existait une adresse au Mexique où l’on pouvait se procurer l’équipement, mais c’était relativement long et compliqué pour l’obtenir, de plus il était très basique et donc peu pratique à l’utilisation.

Puisque Lee Crock ne faisait aucun mystère autour du principe de fonctionnement de son appareil, j’ai décidé de fabriquer un prototype afin de vérifier les effets sur moi-même et mon entourage et je n’ai pas été déçu. Le plus compliqué à résoudre a été la programmation électronique des temporisations, aussi je me suis fait aider pour cela par un ami électronicien. Pour ce qui est des essais, ce fut très simple puisque les séances se font  au lit pendant le sommeil.
Pour ma part, les deux premières nuits, j’ai assez mal dormi parce qu’il s’est produit un gros travail de largage de toxines et autres poisons, et c’est là que j’ai compris qu’il fallait commencer avec  un programme court et l’allonger progressivement.
De son côté ma femme Françoise, qui à l’époque était extrêmement frileuse et dormait très mal, a vu presque instantanément son métabolisme changer, et elle n’a plus quitté son programme nocturne pendant plus d’un  an, tellement son sommeil était parfait.
Lorsque j’eus fabriqué d’autres prototypes, je les fis essayer à des amis, qui après quelques nuits un peu agitées constatèrent tous ensuite une meilleure récupération, une amélioration de leur forme, et souvent la diminution ou la disparition de divers troubles.

En somme, cet appareil effectue à la fois un travail de nettoyage organique profond et de détente nerveuse. Son principe le plus évident est une action mécanique sur l’ensemble des cellules du corps par de simples polarisations électriques alternatives. C’est pour cela que je l’ai baptisé (en anglais) : POLAR CLEANER.

Suite à celà, j’ai fait fabriquer par deux entreprises différentes deux versions du Polar Cleaner mais il ne s’est agi que de très petites séries qui n’ont été soutenues par aucune action commerciale, n’étant pas moi-même animé par cette fibre. Dommage parce que j’ai eu des retours assez étonnants…

Un cas de dépollution spectaculaire

Il s’est agi d’un jeune garçon d’une douzaine d’année résidant à Ugine en Savoie. Ce garçon malgré un appétit féroce était devenu maigre comme un clou, et de plus, voyait sa vitalité baisser petit à petit, si bien qu’il finit par devoir renoncer – la mort dans l’âme – à faire partie de l’équipe des juniors de rugby d’Ugine. Or, ce qu’il faut se rappeler, c’est que cette région a fait l’objet il y a quelques années d’un scandale écologique, en raison d’un incinérateur vétuste et hors norme à Albertville, qui déversait allègrement de la dioxine sur des kilomètres à la ronde et Ugine se trouvait  justement bien placé sous le vent dominant…
Bref, un ami ayant eu contact avec la mère très inquiète du garçon lui proposa de lui prêter son appareil pour des séances nocturnes au lit. Quelques jours après, le garçon se mit à uriner noir comme du café, et cela dura trois semaines. Alors, il se mit à regrossir et à récupérer des forces. Depuis, il est devenu un véritable pilier de rugby.

Lee Crock a soulagé des maladies très diverses sans s’en occuper spécifiquement

Quand on nettoie en profondeur l’organisme, les maladies s’envolent. Ceci est le principe n°1 de la naturopathie. Le Dr Gerson disait lui-même à propos de sa cure anti-cancer « il est déraisonnable d’essayer de soigner un malade sans d’abord le dépolluer ». Mais les multiples façons de dépolluer sont plus ou moins longues, compliquées, voire pénibles ou dangereuses. Avec l’appareil de Lee Crock, tout est facile puisque le travail  se fait en dormant.

La découverte de Lee Crock fit lʼobjet en 2001 dʼun premier congrès à Dallas. Les multiples résultats positifs obtenus, selon les témoignages officiels recensés à lʼHôtel de Justice du Comté  de Cadwell (USA), concernaient ente autres les syndromes suivants :

– Douleurs arthrites
– Céphalées chroniques
– Divers types de cancers
– Épilepsies
– Maladie de Alzheimer
– Maladie de Hodgkin
– Divers problèmes cardiaques
– Problèmes rénaux
– Maladies virales
– Problèmes pulmonaires
– Pertes dʼaudition

De mon côté, je ne m’avance pas sur des noms de maladies, partant du principe que le Polar Cleaner S3 ne soigne rien en particulier, mais que par son nettoyage profond, il permet aux propres forces de guérison personnelles du patient de se remettre en action, ainsi que d’ouvrir le champ libre aux traitements et remèdes adéquats.

Des rythmes biologiques peu connus

Un couple de chercheurs, James et Dorothy MORRÉ a mis en évidence le fait qu’il existe un cycle naturel « cellulaire » avec une alternance de 12 minutes en dilatation et 12 minutes en contraction. Ce phénomène naturel – qui fait penser à une éponge que l’on presse et décompresse pour la rincer – parait logiquement indispensable aux échanges absorption/rejet de la vie cellulaire. Or, selon des travaux Russes, un grillage de cuivre branché sur une polarité électrique très basse tension sans débit, génère un champ quʼils ont nommé « bioplasmique », capable dʼentraîner des expansions et des  contractions cellulaires selon la polarité appliquée, sur des organismes en proximité directe.

NOTA : Pour les sceptiques concernant l’efficacité d’un grillage branché sur une seule borne électrique sans débit, je tiens à citer un brevet de Bréguet aviation remontant à l’époque de 1940, qui consiste en un cône de grillage en cuivre installé à la sortie du filtre à air (non métallique) et branché juste sur la borne + de la batterie. Résultat : 20 % de réduction de consommation de carburant. J’ai cela sur ma voiture depuis des années.

Le principe de Lee Crock est donc de stimuler la fonction de dilatation/contraction des cellules pour peu qu’elle soit devenue paresseuse, avec un grillage polarisé alternativement +/-. Le rythme empirique de 15 minutes qu’il a choisi à l’époque, bien que non exact a pourtant assez bien fonctionné. En ce qui concerne mes propres appareils, j’ai bien sûr choisi en 2004 des cycles de 12 minutes. Pourtant, il s’avère que depuis 2010, quelque chose ait sensiblement changé, peut-être dû aux évolutions vibratoires planétaires en cours. Aussi, je trouve que nous sommes passés à des cycles de 11 minutes, ceci étant vrai pour l’ensemble des mammifères.

Métaux lourds – Radio-éléments – Nanotechnologies

Le travail de drainage effectué sur les métaux toxiques explique certaines régressions dʼAlzheimer qui ont été obtenues, probablement en raison d’une élimination dʼaluminium. Par ailleurs, un ami sʼest subitement aperçu de la disparition de son allergie au gluten après quelques mois dʼutilisation – pourtant discontinue – de lʼappareil.

Le mercure est un cas particulier car il se solubilise électivement dans les fines graisses de la myéline du système nerveux, d’où les dégâts considérables engendrés. La chélation reste donc la solution la plus efficace. Je n’ai d’ailleurs jamais eu aucun retour positif concernant le mercure.
Une autre particularité est celle de l’amiante que personne ne sait éliminer chez ceux qui en sont victimes. Le problème est que ces microparticules s’agrippent mécaniquement et sont – de ce fait – pratiquement indélogeables.

Mais il reste deux super pistes à expérimenter, et je suis pratiquement sûr que cela doit marcher, partant du principe que plus des particules sont fines, plus elles sont mobilisables par des champs électriques.

C’est d’abord l’élimination des « foyers chauds » de radioéléments inhalés, qui sont générateurs de cancers (nodules thyroïdiens – poumons), qui restent en place à vie – jusqu’à ce que mort s’ensuive, et que l’on est officiellement incapable d’éliminer. Aussi, je compte sur la collaboration des lecteurs qui seraient victimes de la radioactivité, pour me tenir au courant de leurs essais. L’élimination est sans danger puisqu’elle se produit naturellement par les voies urinaires.

L’autre application concerne les nanotechnologies qui envahissent rapidement le marché des cosmétiques et de l’alimentation industrielle (actuellement 106 nano-éléments recencés), en toute irresponsabilité, en l’absence de toute réglementation, et malgré les nombreuses mises en garde de communautés scientifiques indépendantes (chinoises en particulier). Ces particules à l’échelle nanométrique (un millionième de millimètre) passent au travers de toutes les barrières organiques. Personne ne connaît les conséquences physico-chimiques des différents éléments du tableau de Mendeleïev au niveau nanométrique dans les tissus. Face à l’enthousiasme de la grande industrie face à ce nouveau jouet, aucune mesure de précaution n’est envisagée, et d’ailleurs, l’AFSSAFS ne possède aucun équipement permettant d’effectuer des contrôles à ce niveau. Je m’attends personnellement à une nouvelle vague de maladies mystérieuses, voire de dérives génétiques graves, que l’on classera d’origine inconnue.
De nos jours, les grands dangers sont devenus silencieux. Comment savoir si nous sommes déjà « contaminés » ? Et comment se débarrasser éventuellement de cette invisible invasion au plus profond de nous-même ? Aucune solution n’est actuellement connue. Pourtant… comme Galilée au sujet de la terre et du soleil, ma certitude est que nous tenons la solution avec l’effet Lee Crock, et c’est surtout pour cela que je ressors mes appareils de leurs cartons – le ciel pourvoit toujours à nos besoins lorsque le moment est venu.
Alors, chacun croit et fait ce qu’il veut – mais moi, je préfère me faire un peu de préventif épisodique avant d’atteindre la catastrophe.

Description du Polar Cleaner – S3

Le Polar Cleaner S3 (série 3) est composé de 2 systèmes électriques indépendants :
– Les 3 batteries lithium internes de 1,5 V, reliées en parallèle pour polarisation alternative du drap de cuivre
– Le programmateur, avec système de surveillance alimenté par un petit redresseur extérieur au niveau prise de 220 V alt. / 12 V cont., ceci permettant de ne pas perturber le champs magnétique généré.

Nota : une possibilité d’alimentation directe en 12 V par allume cigare de voiture est prévue.

L’appareil comprend :

– Un poussoir de mise en route
– Un voyant vert continu signifiant que l’on est en cycle 11 min. négatif
– Un voyant orange continu signifiant que l’on est en cycle 11 min. positif
– Un sélecteur permettant de programmer le nombre de cycles de 33 min désirés (entre 1 et 7)
– Une prise pour relier le drap de cuivre
– Une prise de branchement du redresseur
– Une prise de branchement pour allume cigare

Se font automatiquement :

– Le démarrage en polarité négative (phase contraction cellulaire – décharge des miasmes)
– L’inversion de phase toutes les 11 minutes
– L’arrêt automatique en polarité positive (phase dilatation cellulaire – recharge)
– La recharge automatique des batteries dès qu’elles arrivent à mi charge

Un voyant rouge clignotant signale que le drap  de cuivre n’est pas branché

Draps de cuivre

Le ou les draps de cuivre doivent être commandés à la carte en plus du Polar Cleaner – S3 selon les options choisies. Ils existent en 3 tailles : lits de 2 personnes en 140 – lits de 1 personne  en 90 – fauteuil ou siège de voiture.
Les draps de cuivre se placent directement sur le matelas ou le fauteuil avec un molleton par-dessus.

Les effets auxquels on peut s’attendre

Les premières nuits dʼutilisation, il est conseillé de commencer par 1 ou 2 cycles seulement et d’augmenter progressivement le nombre de cycles afin de ne pas occasionner une débâcle toxinique.
Au début, le sommeil risque dʼêtre un peu perturbé et lʼon peut devoir se lever fréquemment pour uriner, ce qui prouve lʼefficacité de drainage de lʼappareil. De fait, les éléments contaminants se retrouvant dans le flot sanguin sont détectés comme indésirables dʼoù une activation de lʼélimination.
Mais rapidement, on constate une amélioration de la qualité du sommeil qui fait que lʼon se réveille plus tôt, et souvent dans une forme que lʼon nʼa pas connu depuis longtemps.
Ensuite, peuvent arriver des récessions de maladies chroniques ou de divers troubles récurrents plus ou moins graves. Mais chaque personne est un cas spécifique.

Traitements locaux

Il semble que plus la surface du grillage est petite, plus lʼactivité rayonnante locale est intense, dʼoù lʼintérêt de coussins grillagés (cuivre ou alu) de 20 cm x 20 cm ou 10 cm x 10 cm que lʼon peut confectionner soi-même, ceci pour des traitements locaux précis. Pour des problèmes au niveau de la tête (ORL, dents, sinusite, otite, céphalées…), on peut agir localement pendant le sommeil en insérant un grillage dans lʼoreiller et un molleton par dessus.
Nota : L’on peut aussi utiliser un drap de cuivre pour siège (40 x 80) que l’on replie jusqu’à obtenir 20 x 20.

Des aides à l’élimination

Il est évident que lorsque l’on a de grosses quantités de produits toxiques à éliminer, il convient d’aider les reins à faire le travail le plus rapidement possible, car il ne faut pas oublier que le Polar Cleaner S3 ne fait que déloger au niveau cellulaire les indésirables qui se retrouvent alors dans le sang. Il existe pour cela toute une panoplie de tisanes de drainage rénal et produits diurétiques, au choix.

NOTA :
Le Polar Cleaner peut être de grande utilité pour les enfants chétifs, les personnes âgées, les personnes convalescentes, les sportifs, les étudiants en période dʼexamen, les personnes qui mènent un dur challenge, enfin, il est une assistance précieuse dans toutes les maladies lourdes.

Bref, un achat à vie, utile à toute la famille.

595€ (appareil + drap de cuivre 90X190 – 1 personne) + port 4.5€
695€ (appareil + drap de cuivre 140X190 – 2 personnes) + port 4.5€

Vous pouvez vous procurer le Polar Cleaner ici :

Tél. 02 47 91 54 57
[email protected]
www.arktikaia.com

Lire aussi : Autisme et Mercure