Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

SIDA : l’imposture


La colossale imposture du SIDA

Rappelez-vous cette boutade de Coluche : « Un mensonge asséné suffisamment longtemps devient une vérité »……. C’est pour cela que je n’hésite pas pour revenir une fois de plus sur les mensonges du SIDA que je dénonce depuis des années. Savez-vous que le seul fait de recevoir  un vaccin, vous rend séropositif pendant plusieurs jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois, selon l’état de vos défenses et de votre temps de « digestion » de l’agresseur ? Et quand la « sentence-épouvante » SERO POSITIF tombe sur vous, qu’est ce que cela veut dire ? Simplement que vous êtes en train de fabriquer des anticorps face à un problème de santé, rien de plus. A noter que l’on utilise à défaut de mieux les mêmes tests pour essayer de détecter la maladie de Lyme.

Lorsque l’une de mes filles s’est mariée, son futur mari s’est fait épingler séropositif à la visite prénuptiale. Or il trainait une bronchite tenace depuis un bon mois. Je lui dis de ne pas s’affoler et d’attendre que sa bronchite soit réglée avant de refaire le test. Il fut de fait négatif la seconde fois.

Des test non-fables pour faire bouillir la marmite

Sachez que les tests « Mélisa » et « Western Blot » pour la séropositivité ne sont absolument pas spécifiques au VIH (en outre pour lequel le rapport avec le SIDA n’a jamais pu être prouvé), mais répondent à près de 80 pathologies….. Par exemple, une simple grippe peut donner un test positif. Il en va de même pour une crise d’herpès, une hépatite ou comme cité plus haut à  une simple vaccination. La tuberculose, la malaria, certains parasites intestinaux, l’alcoolisme, des maladies du foie, ou un sang oxydé par l’abus de drogues illégales ou pharmaceutiques, même une grossesse, émettent des anticorps qui peuvent vous classer dans les séropositifs. Les journaux Today et Wall Street (USA) ont pourtant  publié un rapport de la FDA (Food and Drug Administration) montrant qu’il y a beaucoup de faux positifs avec le test officiel – En 1996, 62% des cas de SIDA rapportés n’avaient aucun signe de maladie…

De nombreuses personnes ont ainsi eu leur vie professionnelle ou familiale cassée à cause de ce test bidon, et sont entrées dans le piège morbide de l’AZT et de la tri ou quadrithérapie. Actuellement, le SIDA est l’étiquette collée à 29 maladies anciennes, telles que la candidose, la diarrhée, la pneumonie, le cancer, la tuberculose, et surtout la malaria qui est en réalité la première maladie dévastatrice du tiers monde.
Il est en outre curieux de noter que, d’un pays à l’autre, et d’un laboratoire à l’autre, en fonction des tests utilisés et de leur interprétation, on peut passer de séropositif à séronégatif ou inversement.

VIH et SIDA

Le rapport du SIDA avec le VIH n’est qu’une hypothèse qui a été érigée en certitude, puis en dogme, enfin en idéologie de dictature (purement politico-commerciale). Cette simple hypothèse de travail a été introduite en 1984 lors d’une conférence de presse internationale par le Dr Robert Gallo (USA)…. qui avait passé 20 ans de sa carrière à essayer de prouver que le cancer était une maladie virale transmissible !!! (Aie ! tout faux !) Bien qu’aucune preuve scientifique n’ait été établie depuis à ce sujet, le formatage médiatique a tellement bien fonctionné que même beaucoup de professionnels en médecines naturelles continuent à annoncer des remèdes « contre le VIH ».

Des centaines de scientifiques dans le monde réclament une réévaluation totale des critères du SIDA….. Mais rien ne bouge…. business is business ! Les grandes Association pour le soutien des malades du SIDA, qui organisent à grands fracas des journées d’actions avec la complicité de la télé sont en fait des bastions de surveillance, monitorés par des valets du sinistre business pour garantir que rien ne bouge. La recherche sur le virus du Sida n’aboutira jamais puisque c’est une fausse piste. Luc Montagnier, co-auteur de la dite fausse piste l’a avoué à demi-mots et a même osé avancer que l’on obtenait des guérisons avec simplement des régimes alimentaires et des compléments alimentaires, ce qui lui a valu depuis une relative « excommunication ».

Une maladie contagieuse ?

La MST (maladie sexuellement transmissible) est une invention à but purement commercial. En affirmant que l’on peut être porteur sain susceptible de transmettre le fameux rétrovirus, l’on met en cause tous contacts sexuels même anciens, si bien que presque tout le monde se trouve ainsi avec une épée de Damoclès sur la tête…..toujours la technique de la peur ! 10% de la population américaine serait homosexuelle. Parmi ceux-là, seulement 5% ont le SIDA.
Dans mon expérience personnelle de cabinet : j’ai vu des couples homos dont l’un se mourait du SIDA  pendant que son conjoint essayait par amour (vrai) de contracter aussi la maladie pour mourir aussi en se mélangeant tout se qu’il pouvait (sang, salive, sperme…) – j’ai vu aussi une mère qui se mélangeait le sang (comme dans les mariages gitans) avec sa fille mourante du SIDA ; Nenni, impossible de passer seulement séropositifs ! Comme quoi, n’a pas le SIDA qui veut……

Il se dit aussi que les femmes enceintes séropositives transmettent le SIDA à leurs bébés. Or, 76% des bébés qui présentent un test positif à la naissance deviennent séronégatifs dans les 18 mois qui suivent sans aucune intervention médicale. Malgré cela, les femmes enceintes séropositives (test aléatoire) sont invitées à avorter ou à prendre des médicaments tels que l’AZT qui attaque directement l’ADN. Ces molécules détruisent la moelle épinière où sont élaborées les cellules du système immunitaire. Elles provoquent chez les mères des affaiblissements musculaires, une anémie sévère, des dommages du système nerveux, des reins et du foie, des lymphomes, des nausées, des diarrhées, de la démence, des convulsions, bref, tout ce que l’on retrouve dans le SIDA. Le fœtus, lui, est exposé à un avortement spontané ou à des difficultés de toutes sortes.

Une nouvelle prévention pour gogos

Les journalistes nous apprennent que les chercheurs viennent de découvrir un nouveau médicament  (Antirétroviral)  qui serait censé faire des miracles dans la lutte contre le sida.  Ce nouveau produit réduirait de 96% la transmission du virus chez les couples dont l’un des membres est (peut-être) séropositif. Et confirmé par l’OMS, s’il vous plait !  Encore un super créneau qui sur quelques milliards d’inquiets peut rapporter un gros Jack- Pot.

Conclusion

Je rappelle que SIDA signifie : Syndrome Immunitaire de Déficience Acquise et non pas Attrapée. L’effondrement immunitaire prend sa source  le plus souvent dans la consommation habituelle de drogues autant illégales que pharmaceutiques ; mais cela peut aussi être potentialisé par des transfusions sanguines irresponsables (on l’a vu dans un scandale bien connu), des vaccins criminels (les enfants étant en première ligne), ou même des conditions psychologiques dramatiques.

Le classement MST du SIDA est une version culpabilisante facile, concernant beaucoup de monde…. (Que celui qui n’a jamais fauté me jette la première pierre !) mais la théorie des porteurs sains qui infectent tout ce qu’ils touchent, ne tient guère la route. Cela arrange même certains intégristes religieux qui parlent de punition divine de  l’adultère (je l’ai entendu sur des radios canadiennes).

Donc, si l’on est testé séropositif, se rappeler que cela ne veut pas dire SIDA – qui lui est normalement associé au syndrome de Kaposi. Simplement mener une stratégie de tout ce qui peut booster les défenses immunitaires (il n’y a que l’embarras du choix en naturopathie) et une alimentation bio végétarienne de préférence….. et surtout ne pas céder à la tentation de l’assistanat  des tri et quadrithérapies, un abonnement à la déchéance lente, par une pollution grave et permanente de votre organisme, alors que la sagesse est de faire l’inverse : c’est-à-dire un grand nettoyage.

Des références :

La « cuisine » diabolique des croyances
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2010/11/27/la-cuisine-diabolique-des-croyances.html

SIDA,  l’imposture
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2010/11/27/sida-l-imposture.html

AZT,  le Sida sur ordonnance
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2011/01/03/a-z-t-le-sida-sur-ordonnance.html  

Sida,  Garretta, virus fantôme, politique et manipulation 
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2010/11/27/sida-garretta-virus-fantome-politique-et-manipulation.html

Affaire Beljanski  
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2010/04/09/affaire-beljanski.html

Le virus machin
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2006/12/01/le-virus-machin.html

Sida,  le dossier
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2006/12/02/le-dossier.html

Ces virus imaginaires qui nous manipulent
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2007/03/01/ces-virus-imaginaires-qui-nous-manipulent.html 

Lire aussi : Fukushima : le cauchemard continue