Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Bilans de Santé ATEGIS


À la pointe de la recherche

De même que lorsque vous devez faire des travaux de restauration, vous ne vous fiez pas aux avis et aux devis d’une seule entreprise, il parait sage et logique lorsque l’on est confronté à une suspicion ou un suivi de pathologie plus ou moins lourde, de ne pas se fier à l’unique son de cloche du rouleau compresseur ortho-médical.
Le laboratoire Atégis, que je connais de longue date, est indépendant de l’industrie pharmaceutique et présente l’avantage de savoir reconnaitre à l’avance le terrain préparatoire de divers syndromes. En effet, contrairement aux voies officielles qui, sous l’étiquette « dépistage », ne font qu’établir un constat de fait déjà engagé, nous entrons ici dans le programme d’anticipation de la maladie – bref un vrai dépistage !
Un seul inconvénient, ce n’est pas remboursé…Mais nous avons compris depuis longtemps que SATISFAIT et REMBOURSE sont assez incompatibles en médecine ….

L’IPL: UNE CARTE D’IDENTITÉ IMMUNOLOGIQUE

Cet examen suffit, dans de nombreux cas, à mettre en évidence de nombreux états pathologiques. Il est particulièrement utile aux suivis thérapeutiques. De plus, par la mesure de l’immunité thymo-dépendante et du point isoélectrique des IgM, il permet de dépister les viroses actives ou chroniques.

UN PROTOCOLE PRECIS :
Le profil IPL constitue une aide au diagnostic : il reflète les voies immunologiques utilisées par le patient pour combattre sa pathologie. L’IPL peut être comparée à une carte d’identité immunologique du patient. Il existe des pathologies qui montrent un profil IPL caractéristique. Les informations fournies par ce test peuvent être prémonitoires ou contenir une trace mnémotechnique d’une pathologie considérée comme biologiquement guérie.
Parmi les pathologies mises en évidence par l’IPL, on peut citer :

1. la plupart des viroses type hépatites chroniques, l’HSV, le CMV, l’EBV, l’HIV, ….
2. les gastrites ou pathologies intestinales avec un syndrome de malabsorption,
3. la maladie de Crohn,
4. la stéatose hépatique ou pancréatique,
5. certaines formes d’asthme,
6. les cancers avec métastases,
7. les pathologies auto-immunes,
8. la maladie de Waldenström,
9. Les gammapathies monoclonales.

Le profil IPL s’avère également très utile pour suivre l’évolution d’un traitement.
La méthode est la seule à mettre en évidence les troubles possibles du système digestif ainsi que toute pathologie auto-immune. Les états inflammatoires peuvent également être clairement mis en évidence.

MODUS OPERANDI : Code de l’analyse : 02

• 2 ml de sérum ou un tube sec centrifugé.
• Patient à jeun.
• Durée de l’analyse : 48 heures.

DEUX BILANS IMMUNOLOGIQUES D’ANTICORPS SERIQUES

Le but de ces deux bilans est d’établir un dépistage précoce.
Ils permettent un pré-diagnostic très performant par l’interface de deux bilans immunologiques à la pointe de la recherche dans le domaine du dosage d’anticorps sériques circulants. Sont ainsi établis deux bilans graphiques reprenant les résultats chiffrés d’un ensemble d’anticorps IgA et IgM dirigés contre des acides gras composants de la myéline et contre des substrats physiologiques modifiés par oxydation, ainsi que contre des composants originaires de la flore bactérienne intestinale.

QUELLES SONT LES PATHOLOGIES VISEES PAR CES DEUX BILANS ?

1. La sclérose multiple (MS ou SEP) ;
2. La polyarthrite rhumatoïde (PR) ;
3. La spondylarthropathie rhumatoïde (SPR) ;
4. La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ;
5. La sclérodermie (SCL) ;
6. Le lupus érythémateux (SLE) ;
7. La périartérite noueuse (PAN) ;
8. L’athérosclérose ;
9. Certaines formes de la maladie cancéreuse non détectées par les marqueurs tumoraux classiques.

A. Dosage d’anticorps sériques révélés par des anti-immunoglobulines dirigées contre des phospholipides, des acides gras et des produits d’oxydation.
La présence d’anticorps de types IgA et IgM dirigés contre des lipides, des phospholipides membranaires, contre le groupe MDA et des dérivés N-oxydes met en évidence des modifications de la structure de la membrane cellulaire ainsi que l’accumulation de radicaux libres de l’oxygène conduisant à des néo-épitopes protéiques qui deviennent antigéniques.
Ces types d’anticorps sont des marqueurs précoces de pathologies auto-immunes et de néoplasies.
Ce bilan est une aide à la fois au diagnostic et au suivi thérapeutique.

MODE OPERATOIRE : Code de l’analyse : 08

• 2 ml de sérum ou un tube sec centrifugé.
• Durée de l’analyse : 3 semaines

B. Dosage d’anticorps sériques bactériens par des anti-immunoglobulines dirigées contre des antigènes protéiques provenant de la flore intestinale.
Ce bilan permet la détection précoce et le suivi thérapeutique des pathologies auto-immunes dégénératives.

MODE OPERATOIRE : Code de l’analyse : 09

• 2 ml de sérum ou un tube sec centrifugé.
• Durée de l’analyse : 3 semaines.

AROMATOGRAMMES

HUILES ESSENTIELLES  (ET ANTIBIOTIQUES)
À l’heure où l’utilisation souvent injustifiée, quand elle n’est pas abusive, des antibiotiques a induit l’apparition non seulement de germes de plus en plus résistants, mais aussi favorisé les dysbioses intestinales et l’apparition de mycoses, nous pensons que, lors d’infections, l’antibiothérapie n’est plus la seule voie thérapeutique possible.
C’est parmi les huiles essentielles que l’on trouve les plus puissants anti-infectieux connus. De plus, les huiles essentielles agissent directement sur les germes pathogènes et indirectement sur le système immunitaire.

MESURE DE LA SENSIBILITÉ DES GERMES
L’aromatogramme permet de définir avec précision les huiles essentielles à utiliser, et ce, de manière identique à l’antibiogramme, méthode utilisée au laboratoire pour identifier et mesurer l’activité de divers antibiotiques sur un ou plusieurs germes isolés chez un patient.
La sensibilité d’un germe isolé ou d’une flore bactérienne globale est testée sur 35 huiles essentielles différentes.
Contrairement à l’antibiogramme, lors du traitement local ou per os, il est indispensable d’utiliser les huiles essentielles de mêmes origines de fabrication que celles qui furent employées lors de la mesure par l’aromatogramme.
Lorsque l’aromatogramme est utilisé sur les selles, on mesure la sensibilité de la flore intestinale totale aux 35 huiles testées. Cette dernière approche est par ailleurs intéressante car elle permet la corrélation avec l’étiologie de nombreuses pathologies auto-immunes mises en évidence par nos bilans immunologiques.

MODE OPERATOIRE : Code de l’analyse : 06

• Selles, frottis, urines, cultures dans un container hermétique.
• Durée de l’analyse : 4 jours

LISTE COMPLETE DES ANALYSES

1. Profil phytothérapeutique47,00 €
2. Isofocalisation des protéines en phase liquide – IPL 39,00 €
3. Oligo-métaux sur sang total : 70,00 €
4. Sélénium sur sang total 38,00 €
5. Malonyldialdéhyde – MDA – TBARS 38,00 €
6. Aromatogramme 42,00 €
7. Immunobilan : Anticorps IgM et IgA 71,00 €
8. Immunobilan : IgM et IgA dirigés contre les LPS 71,00 €
9. Tests Métaux toxiques individuels au choix à partir de 80 €
10. Maladie de Lyme ou Borréliose 215,00 €
11. Bisphenol A 70,00 €
12. Bisphenol A Dimethacrylate 70,00 €
15. Methylmethacrylate 70,00 €
13. Ethylenglycoldimethacrylate 70,00 €
14. Hydroxyethylmethacrylate 70,00 €

CONTACT :
Laboratoire ATEGIS – avenue des Mésanges 18 – 1300 Wavre – Belgique
T 0032/ (0)10 849 849 F0032/ (0)10 244 244
[email protected]         www.ategis.be

Lire aussi : Les statines, une guerre polémique sans merci