ga('require', 'GTM-TBFHNVZ'); Correcteurs d'Etat Fonctionnel (CEF) | Michel Dogna
Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Correcteurs d’Etat Fonctionnel (CEF)


La nouvelle médecine quantique
« High tech » russe

Beaucoup d’entre vous ont déjà dû découvrir les CEF – grâce à la News n° 67 – par le masque et les semelles Piokal.
Je reviens sur ce sujet passionnant en raison de l’étendue des applications de cette technologie d’avant-garde, dont les russes sont les leaders.

Sergueï Koltsov : un inventeur de génie

Sergueï Koltsov est à l’origine de cette invention sans précédent, connue sous le nom de plaque de Koltsov, ou également de Correcteur d’Etat Fonctionnel (CEF).
Sergueï Koltsov est un grand physicien russe, diplômé de la faculté de mathématiques de l’Université de Moscou. Il a longtemps travaillé dans le secteur aérospatial, où il était en charge du développement des algorithmes de contrôle de vol pour la navette spatiale russe « Bourane ».
A la suite de l’effondrement de l’Union soviétique, le projet a été clos. Et avec un certificat d’handicap pour hypertension, Sergueï Koltsov n’a pas pu poursuivre sa carrière. De longues journées et des nuits de travail dans des conditions déplorables l’avaient amené à un état de santé devenu critique : la plupart de ses vaisseaux sanguins étaient détruits. Mais il a refusé d’agir de manière traditionnelle. Selon lui, « dans chaque système, la chose la plus importante est le transfert d’information ».

L’axiome de base de sa recherche : nous sommes en constante interaction avec le Tout Universel, et l’interaction repose sur l’échange d’énergie–information. Dans la nature, l’eau est l’élément qui permet la transmission d’information aux organismes vivants. Le rôle de l’eau a été démontré par le docteur en sciences biologiques et chercheur russe, Stanislav Zénine. C’est précisément lui qui a soutenu pour la première fois au monde une thèse sur la mémoire de l’eau, expérimentée ensuite et appliquée par Benvéniste et Masaru Emoto.

A cet effet, Sergueï Koltsov a créé un appareil capable de lire et d’enregistrer le spectre spécifique des vibrations électromagnétiques de n’importe quel objet ou forme de vie, par exemple, plante, cristal, source d’eau, lieu, etc.
Toutes ces fréquences ont donc été enregistrées sur un petit support, fabriqué en résine magnétique spéciale, créée dans les années 50 et classée secret défense par l’ex-URSS. A ce jour,  cette résine quadrillée par des ions de fer selon des nano-étapes utilisée dans la fabrication des CEF est toujours en cours dans l’industrie aérospatiale et militaire.

Tout flux électromagnétique artificiel dysharmonieux ou biotoxique traversant cette grille, voit sa structure reformatée selon les algorithmes de l’information parfaite qui a été préenregistrée.

L’approche technologique d’un CEF

Une plaque de Koltsov CEF est en fait un dispositif composé de cinq petites plaques superposées, conçues en ferro-résine magnétique, à amplification cumulative et protégées à l’extérieur par un boîtier en plastique. C’est un convertisseur, qui transforme en permanence les émissions d’ondes électromagnétiques négatives en émissions d’ondes positives revitalisantes bénéfiques pour notre santé. Cette plaque crée autour d’elle un champ magnétique scalaire, riche des diverses informations enregistrées  favorables à toutes les formes vivantes.

Chaque élément actif comporte des morceaux de résine magnétique découpés et collés pôle nord contre pôle nord et pôle sud contre pôle sud, de telle sorte qu’ils se repoussent – technologie reposant sur les recherches du scientifique russe, Nikolaev.  Dans ses travaux, il a prouvé que les aimants ainsi collés produisent un champ d’ondes scalaires. Ce dispositif est alimenté par l’énergie du champ magnétique de la Terre, c’est pourquoi il a une durée de vie illimitée.

Le monde des ondes scalaires

Nous sommes habitués à des ondes vibratoires classiques, de type électromagnétique qui véhiculent les sons, les couleurs, les parfums, etc. qui sont de nature transversale, et progressent d’une façon sinusoïdale à des vitesses spécifiques dont la limite est la vitesse de la lumière (300.000 km/ seconde).

Les ondes scalaires elles, sont de nature longitudinale, et progressent de façon spiraloïde (en tire bouchon). A noter qu’elles s’apparentent avec la forme des chaînes ADN et protéiniques qui sont de ce fait des antennes scalaires. On sait en outre que l’ADN de toute cellule est parcouru par une onde scalaire magnétique qui permet la communication entre les cellules du corps.

Nous sommes – sans l’entendre – baignés dans le bruit de fond permanent d’un cocktail d’ondes venant du soleil, des roches, de la terre, des êtres vivants qui nous entourent et de l’Univers entier. Sans ce bain continu, aucune forme vie ne serait possible. Des lapins ont été enfermés dans d’épaisses cages de plomb, étant nourris, abreuvés, ventilés et éclairés artificiellement ; ils mourraient pourtant en 8 jours de ce que l’on pourrait nommer « une faim cosmique »…

Les ondes scalaires sont capables de porter à des millions de kilomètres sans s’affaiblir. Nicola Tesla envoyait de l’énergie électrique à des milliers de km par ondes scalaires sans aucune perte en ligne (c’est là que Westinghouse ne l’a plus suivi… il fallait que l’électricité soit payante !)
Contrairement aux ondes classiques, la vitesse de propagation des ondes scalaires est très variable et peut dépasser la vitesse de la lumière ; elle peut même déformer la matrice de l’espace temps (ondes de la pensée et ondes spirituelles).

Pour donner une image concrète, lorsque vous regardez un film, seules les images et les sons vous sont transmises et c’est le spectateur qui induit l’ambiance par réaction de son corps émotionnel. En mode scalaire, il y a transfert de l’énergie rayonnante intégrale de la référence mais elle n’est pas perçue objectivement par vos sens physiques du moins dans notre monde 3 D.

Il est clair que ce mode universel d’induction est beaucoup plus efficace que tous les moyens classiques dont nous disposons actuellement.

¤ – Ainsi, l’enregistrement scalaire d’un torrent dans la montagne, à défaut de vous transmettre le film de la scène, va télécharger en vous la puissante énergie purificatrice et revitalisante intégrale du lieu, si vous êtes épuisé.
¤ – L’enregistrement scalaire du calme paisible au sein d’une forêt, peut écraser l’entretien d’angoisses et de stress toxiques.
¤ -Si vous êtes atteint d’une maladie ou d’une simple affection, c’est que vous avez bloqué en vous inconsciemment les programmes d’auto-défense ou d’auto guérison dont vous disposez pourtant. Pour prouver cela, je reviens sur une expérience que j’ai citée dans mon ebook « Cancers, guérir hors protocoles » : un rat atteint d’un cancer est relié à un rat bien portant par une dérivation by-pass de leurs système sanguin. En quelques jours, le rat malade est guéri… par le programme inaltéré du rat en bonne santé.

L’enregistrement scalaire d’un lieu de guérison, ou d’un guérisseur, ou même d’un groupe en parfaite santé et en parfaite harmonie, apporte donc l’énergie capable de venir combler tout « manque à guérir ». Cela, c’est de la médecine du futur déjà à notre disposition !

A noter que les transferts énergétiques par ondes scalaires ont des applications qui dépassent l’imagination, aussi bien dans le sens constructif que destructif ; il en va de même pour tout.
Ainsi, la Russie grâce – à la technologie scalaire Magrave – a pris une avance considérable non seulement en médecine mais aussi en technologies militaires. Ainsi, souvenez-vous – du moins pour ceux qui disposent d’autre chose que la télé pour s’informer – la gifle qu’à prise l’armada navale américaine en mer du nord (voir dans mes Contr’infos n° 60 et 65) où elle vu l’intégralité de toute son informatique radio, radar, et télécommandes définitivement réduite à néant en une seconde.
Porte-avions et destroyers ont dû être tous remorqués jusqu’en Angleterre, tels des baignoires flottantes !

Une médecine du futur sans chimie, déjà en Russie

Aujourd’hui, le CEF est déjà devenu populaire en Russie, et avant tout, dans le milieu des thérapeutes, des géobiologues, des ostéopathes, des praticiens de schiatsu, essentiellement grâce à ses fonctions de correction des structures énergétiques avec la ré-harmonisation des centres énergétiques et des méridiens, la restauration de l’aura souvent endommagée par le WIFI et le bain électromagnétique complexe dans lequel nous sommes plus ou moins plongés.

Il y a actuellement 54 plaquettes chargées chacune avec divers programmes s’appliquant à différents troubles soit physiques soit émotionnels soit mentaux du porteur, mais pouvant aussi agir sur son environnement ou encore sur les blessures et handicaps de son passé. L’on peut dire que ce sont des outils à portée vraiment holistique.

De plus aucun effet secondaire n’est à craindre. L’action se passe directement dans le nettoyage bio informatique de l’être, à condition que l’on n’y oppose pas un blocage nocebo (programmes mentaux nocebos). Simplement, il peut y avoir au départ durant quelques jours une légère aggravation du problème à traiter – processus bien connu dans toutes les médecines naturelles qui vont à la source.

Pour tout problème à traiter, commencer par le début

Tous les médecins et thérapeutes sérieux sont d’accord sur le fait que la plupart des maladies se développent à partir d’états d’intoxication.
Aussi il est largement démontré en naturopathie, que le seul fait de détoxifier l’organisme est souvent suffisant pour amener la guérison. Il en va de même dans la médecine quantique, et c’est pour cela que dans la plupart des cas, il est conseillé de commencer par les CEF n°1 (antiparasitaire général) et CEF n°2 (désintoxication générale).

Nota : Il est courant que les deux premiers jours, on peut être barbouillé et pas très en forme ; cela est dû pour le CEF 1 à une  masse subite importante de micro-organismes parasites morts dont l’organisme doit se débarrasser, et pour le CEF 2 à la masse de toxines libérées.

Il est aussi largement admis que l’intoxication organique joue sur le caractère, l’agressivité ou la dépression, bref le fonctionnement du cerveau en général et de l’intestin (centre émotionnel).
A noter, qu’il n’est pas forcément obligé d’être malade pour faire de temps en temps un petit ménage salutaire vu les multiples agressions environnantes (bactéries, virus, levures, champignons, etc.) et pollutions chimiques auxquelles nous devons tous faire face à cette époque.

Une utilisation très facile

¤ Une première façon d’utiliser les CEF est de programmer de l’eau :
– soit instantanément en plaçant la plaquette sur le côté de l’eau qui coule dans le verre ou la bouteille,
– soit en 3 min en plaçant la plaquette sur un verre plein,
– soit en 15 min en plaçant une bouteille (en verre) pleine sur la plaquette.
¤ La deuxième façon est de la placer sous l’oreiller pour dormir.
¤ La troisième façon est de mettre la plaquette dans une poche.
¤ La quatrième façon est de fixer la plaquette au plus près de l’organe à soigner (sauf le CEF n°9 pour le cœur).

Les modes d’emploi sont livrés avec les plaquettes.

Les résultats sont visibles en quelques heures, quelques jours, ou quelques semaines selon les cas.

Vous pourrez découvrir une impressionnante panoplie d’applications de ces merveilleux outils permanents en cliquant sur le logo ci-dessous :
(les commandes peuvent s’effectuer sur ce lien)

Commandes

CEF N° 1

CEF N°2

Mots clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Lire aussi : Rencontre d'une NDE avec JESUS