Aller à…
RSS Feed

La clé de reprogrammation des ADN endommagés


ACTIME 3

Avez-vous entendu parler des Télomères ?

En 2009, trois scientifiques, Elizabeth Blackburn, Carol Greider et Jack Szostak ont découvert les télomères qui sont des manchons de ribonucléoprotéines aux extrémités de nos chromosomes. Ils ont ainsi reçu le Prix Nobel de médecine et physiologie pour leurs travaux sur le vieillissement cellulaire.
La particularité des télomères est qu’ils raccourcissent un peu à chaque duplication des chromosomes ; ceci les place au cœur des processus de vieillissement en raison d’une recopie de moins en moins fidèle.
C’est ainsi que notre âge organique réel est défini par la longueur restante de nos télomères. Par ailleurs ils indiquent notre taux de vitalité et notre capacité de restaurations fonctionnelles.

Le raccourcissement des télomères explique que la plupart des cellules humaines meurent en moyenne après 50 à 70 divisions. Cette limite est connue depuis des décennies sous le nom de “limite de Hayflick”.

Or, il existe une enzyme nommée télomérase dont la fonction est de réparer l’usure des télomères lors des divisions cellulaires.
En 2010, des chercheurs de Harvard sont parvenus à ramener des souris âgées de 80 ans (à l’échelle humaine) à l’état de jeunes adultes, en activant tout simplement la production de télomérase.
Le problème est que sa carence s’aggrave en fonction de l’ampleur de nos infractions aux conditions de santé naturelle, au quotidien. Alors, des chercheurs se sont attelés à la tâche de rattraper cette carence de télomérase.

Et pour cela il y a deux voies :

              • La mauvaise voie est de fabriquer une télomérase de synthèse – donnant lieu bien sûr à un brevet… et qui n’est souvent qu’une variété allotropique (géométrie moléculaire différente et propriétés altérées).
              • La bonne voie est d’exploiter des pistes que la nature a résolu depuis des millions d’années, en apportant des stimulines naturelles, donc biocompatibles.

La racine d’Astragale, remède millénaire anti-âge

Depuis 4000 ans, l’astragale – plante d’origine chinoise – a été utilisée en MTC (médecine traditionnelle chinoise) sous forme de tisanes de racines séchées.
Attention, il existe plus de 2000 espèces différentes au sein du genre Astragalus. Quelques-unes d’entre elles sont même toxiques et aucune n’a les mêmes propriétés que l’Astragalus membranaceus, bien que certaines puissent avoir un usage médicinal.

Elle est couramment utilisée pour :

                  • Anémie,
                  • Angine de poitrine,
                  • Asthme,
                  • Cancers (adjuvant),
                  • Cœur renforce,
                  • Descente d’organes (prolapsus),
                  • Digestion améliore,
                  • Diurétique,
                  • Energie augmente,
                  • Fatigue chronique,
                  • Fibromyalgie,
                  • Foie : insuffisance,
                  • Grand adaptogène,
                  • Grippes : évite,
                  • Hépatites,
                  • Hypertension nerveuse,
                  • Immunité : équilibre,
                  • Membres faibles,
                  • Méridien rate : stimule,
                  • Œdèmes,
                  • Peau : protège des dégâts oxydatifs des UV,
                  • Radicaux libres engendrés par le stress,
                  • Rétention d’eau,
                  • Rhumes : évite,
                  • Sida,
                  • Sueurs nocturnes,
                  • Surrénales : épuisées,
                  • Vieillissement organique : ralentit.

Mais surtout, elle est aussi une réponse à la carence télomérase
et donc une réplication fidèle de l’ADN, d’où recul du vieillissement.

Une formule synergique a été mise au point pour étendre son efficacité avec la possibilité de restaurer l’ADN endommagé.

Composition globale d’Actime 3

Des Plantes

                  • Astragalus membranaceus : propriétés ci-dessus.
                  • Resveratrol extrait de raisin : qui détruit les radicaux libres toxiques.
                  • Rhodiola : adaptogène qui réduit l’impact négatif du stress, accroit l’endurance.
                  • Vitis vinifiera : qui maintien l’intégrité des vaisseaux et capillaires sanguins, améliore la circulation veineuse, et détruit les radicaux libres toxiques.

Des Vitamines

                  • Cobalamine : Vit B12
                  • Vit C acide ascorbique
                  • Vit D calciférol
                  • Vit E tocophérol

Des Minéraux

                  • qui participent à la protection de notre ADN
                  • Magnésium, cuivre, sodium, zinc, sélénium, manganèse
                  • et surtout :
                  • du Silicium oligo-élément de plus en plus indispensable dans nos processus informatiques internes naturels, la chimie organique humaine actuelle autour du carbone étant en voie de remplacement vers la chimie autour de la silice des hommes nouveaux du Verseau.

NOTA : Les tests d’innocuité ne révèlent aucune mutagénicité de l’Actime 3, soit avec le produit brut soit avec le produit dégradé par la digestion, et quelle que soit la concentration testée.

10 années d’études qui répondent aux grandes maladies neuro-dégénératives

Conclusion étude 1 : Actime 3 est capable sur certaines protéines mutées de restaurer de façon partielle une activité de transcription normale.
Cette restauration permet potentiellement à la protéine mutée de jouer un rôle important dans le maintien de l’intégrité du génome (restauration de l’ADN), c’est-à-dire :

              • Apoptose,
              • Élimination des cellules qui présentent des dommages irréparables de l’ADN,
              • Télomères abîmés.

Nous avons donc des éléments de preuve expérimentaux marquant que le composé Actime 3 diminue significativement la génotoxicité et la mutagenèse induite in vivo par une substance mutagène cancérogène.


Conclusion étude 2 :
Actime 3 a une action de stimulation de la réparation des Glycols. A savoir que l’enzyme NTH1 qui répare les glycols est également impliquée dans la maintenance des télomères.

Conclusion étude 3 : le traitement à long terme (10 semaines chez le rongeur) avec Actime 3 augmente la transmission des synaptiques nerveux et les capacités de mémoire chez les animaux qui présentent un niveau élevé de Aβ naturel en raison de l’âge.

Indications générales d’Actime 3

(1) = avérés par des témoignages

                  • Acouphènes(1),
                  • ADN : altérations du génome,
                  •  Alzheimer,
                  •  Anémie,
                  •  Arthrose,
                  •  Asthme,
                  • Audition : baisse(1),
                  •  Autisme,
                  •  Cancers (adjuvant),
                  •  Cœur : nécrosé,
                  • Douleurs musculaires(1),
                  •  Epilepsies,
                  •  Fatigue chronique,
                  •  Fibromyalgie,
                  •  Foie : insuffisance,
                  •  Grippes : prévention,
                  •  Hépatites,
                  •  Hypertension nerveuse,
                  •  Immunodéficience – (fragilité),
                  • Lupus(1),
                  • Maladies auto-immunes : en général,
                  •  Maladies dégénératives : en général,
                  •  Maladies en « OSE » : en général,
                  •  Maladies mentales diverses,
                  •  Maladies virales,
                  •  Membres faibles,
                  • Mémoire défaillante(1),
                  •  Moral mauvais(1),
                  •  Œdèmes,
                  • Parkinson(1),
                  •  Peau vieillie(1),
                  •  Peau : protège des dégâts oxydatifs des UV,
                  •  Radicaux libres toxiques,
                  • Résistance physique en baisse(1),
                  •  Sclérose en plaque SEP (stoppe le développement),
                  • Sécheresse des muqueuses(1),
                  •  Sida,
                  • Sommeil peu réparateur(1),
                  •  Spondylarthrite(1),
                  •  Sueurs nocturnes,
                  •  Surrénales épuisées,
                  •  Toxémies médicamenteuses,
                  •  Vaccins : séquelles,
                  •  Vieillissement organique prématuré,
                  • Vision : baisse(1),
                  •  Yeux secs(1),
                  •  Yeux : cataracte(1),
                  •  Yeux : DMLA.

Nota : ce produit vendu au Canada sous un autre nom connait un vif succès

Posologie

                              • 30-40 ans : 1 comprimé par jour.
                              • 40-50 ans : 2 comprimés par jour.
                              • 50-60 ans et plus : 3 comprimés par jour.

Vous pouvez commander le produit ici :