Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Tisane « Nature-Slim-Tea »


Remède roi de la constipation
et de ses multiples conséquences

En France on estime qu’une personne sur cinq (majoritairement des femmes) souffre de constipation. On parle de constipation quand la fréquence des selles est inférieure à 3 fois par semaine, et ce pendant plusieurs semaines.

NOTA : il existe couramment une forme de ce désordre se manisfestant par un yoyo permanent constipation/diarrhée.

Les causes possibles de la constipation

Il convient de trouver la cause, et de ne pas se laisser embarquer par le catastrophisme médical des suspicions de cancer du côlon, dès le départ. Donc penser à :

1 – Insuffisance du parasympathique (qui commande le transit),
2 – Paresse du pancréas (qui secrète un lubrifiant intestinal),
3 – Insuffisance biliaire,
4 – Hypothyroïdie,
5 – Côlon irritable,
6 – Régime trop carné,
7 – Manque de fibres dans l’alimentation,
8 – Absorption insuffisante de liquide,
9 – Manque d’activité physique,
10 – Médicaments à effet constipant (voir les notices),
11 – Complexe du voyageur (même chez soi quand on s’y sent étranger),
12 – Peur inconsciente de perdre ou de manquer (anxiété),
13 – Etranglement intestinal (l’opération est la seule solution dans ce cas),
14 – Mauvaise qualité de l’eau de consommation (eau constipante),
15 – Déséquilibre de la flore intestinale,
16 – Disque lombaire L1, enflammé ou pincé (y penser !),
17 – Manque de conscience du ventre : c’est très souvent le cas
(on doit programmer notre intestin comme on programme notre réveil).

Remèdes d’urgence

Lorsque l’on s’inquiète parce que la constipation dure depuis plus de 3 ou 4 jours, le lavement est une technique qui a fait ses preuves et n’est pas agressive. Se mettre en position couchée sur le côté et injecter avec la canule spéciale une petite quantité d’eau bouillie tiédie à 37°. Certaines personnes utilisent de l’huile d’olive vierge de première pression à froid avec bonheur. On dit que c’est très détoxifiant.
La solution des laxatifs tels que MICROLAX n’est qu’une mesure expéditive systématiquement suivie d’une nouvelle constipation. Dans ce cas, il vaut mieux faire comme nos grand mères pour les bébés, qui découpaient au couteau un simili suppositoire dans du savon (de Marseille, de préférence).

L’intestin grêle a une fonction-drain de la lymphe

Une expérience convaincante :
Bien que je lutte contre l’expérimentation animale, je suis obligé de me référer à une expérience effectuée dans les années 30 sur un chien.
Après lui avoir coupé un bout d’intestin grêle, l’avoir vidé, nettoyé et raccordé en boucle, comme une chambre à air de vélo, on l’a replacé dans son abdomen ; 24 heures après, ce morceau refermé sur lui-même était plein d’émonctoires.
MORALITE : plus un intestin est encombré, moins il a de capacité à drainer les déchets qui circulent dans la lymphe.

La rétention d’eau : indice de l’intoxication

On mesure ici les conséquences désastreuses de la constipation qu’il convient de régler à tout prix pour une rééducation intestinale, car la constipation installée entraîne petit à petit une intoxication générale de la lymphe, du sang, des liquides extra et intra cellulaires. Afin de sauvegarder les paramètres vitaux de fonctionnement, l’organisme effectue un plan de survie en s’hydratant de plus en plus au fur et à mesure que le taux d’empoisonnement augmente ; et pourquoi cela ? Pour diluer la concentration des toxines et poisons dans les limites tolérables.

Les animaux et les plantes sont à la même enseigne ; voyez comme la viande d’animaux d’élevage intensif, poussés aux hormones, aux produits chimiques et aux antibiotiques, est molle, insipide, et comme elle rejette de l’eau dans la poêle ; voyez ces fruits et légumes-racines calibrés et impeccables, qui sont gros, gorgés d’eau et sans grande saveur.
Le surpoids et l’obésité, après avoir décimé l’Amérique en raison de son mode alimentaire frelaté et stupide, avec les corollaires classiques du diabète, de l’artériosclérose, et des maladies dégénératives, envahit maintenant l’Europe, non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants de plus en plus jeunes, pour les mêmes raisons.

Il est donc évident que toute proposition de produit amaigrissant ou contre la rétention d’eau représente un danger pour la santé s’il n’est pas préalablement détoxifiant, puisqu’il risque de faire monter les taux de poisons et toxines organiques à des taux de grande dangerosité. Par ailleurs, les graisses et la cellulite séquestrent au long court toutes sortes d’indésirables (métaux lourds et produits chimiques non reconnus par le vivant) que l’organisme a été incapable de traiter.

Des conseils basiques anti-constipation

– Boire plus.
– Manger des légumes fibreux cuits, des fruits, des pruneaux…
– Manger des céréales complètes (pain semi-complet, flocons,…),
– Eviter les aliments qui constipent : les aliments raffinés (pain blanc, sucres, pâtes), les plats épicés, les aliments riches en graisse ou qui facilitent la formation de gaz (haricots blancs, choux, lentilles, trop de thé ou de café..).
– Pratiquer un exercice physique journalier minimum (ex : 20 minutes de marche).
Mais tout cela suffit-il ? Pas forcément !

Une tisane providentielle qui vient de Chine (au départ)

Originaire de l’Indonésie et du Tibet, la mauve frisée est une plante médicinale utilisée depuis plus de 2 millénaires dans la médecine traditionnelle orientale. C’est le maître Li Se-Shenqui qui l’a étudiée de près et qui a mis en évidence ses propriétés au 16ième siècle. Actuellement, elle est vendue sous le nom de NATURE SLIM TEA. Elle est composée de seulement deux plantes qui doivent être dosées avec précision, vu leur grande efficacité :

  • La Mauve frisée ou crépue (Malva Verticillata)
  • Le Sené (Cassia Angustifolia)

La Malva (mauve frisée)

La mauve frisée est considérée comme une plante rare, vu qu’elle ne peut être récoltée que tous les 7 ans ; c’est le délai nécessaire pour que la plante soit mature et qu’elle libère tous ses principes actifs. Noter en plus qu’il s’agit ici de la Malva des USA, cultivée dans les déserts arides, ce qui permet à la plante de développer des principes actifs très puissants pour résister à d’extrêmes températures saisonnières ; or, plusieurs concurrents utilisent de la Malva de Chine avec des principes actifs bien moins puissants, puisqu’elle est ramassée tous les ans et cultivée dans les plaines où le prix de revient est beaucoup plus bas.

Cette merveilleuse championne de l’anti-constipation répond, en plus des impératifs organiques cités plus haut, aux indications suivantes :

Elle débarrasse l’organisme de ses impuretés et de ses toxines,
– Elle élimine le pouvoir toxique de certaines substances,
– Elle augmente la sécrétion urinaire (diurétique),
– Elle aide à ramollir et relâcher les tissus enflammés,
– Elle dissout les surcharges graisseuses.

Et en prime, elle est utile dans les cas de :

– Abcès,
– Bronchite,
– Cataracte,
– Cystite,
– Dysenterie (marche aussi dans ce sens),
– Furoncles,
– Gonorrhée,
– Œdèmes,
– Surpoids,
– Troubles rénaux et infections urinaires.

Le Cassia (séné)

Le séné pousse surtout en Afrique, au Moyen-Orient et en Inde. On utilise les fruits ou les feuilles séchés qui ont une action irritante sur le gros intestin, ce qui stimule son péristaltisme après une dizaine d’heures et provoque des selles molles.
Donc, c’est uniquement un laxatif, qui seul, ne devrait pas être utilisé plus de 10 jours.

La tisane « NATURE SLIM TEA »

« Slim tea » signifie : tisane (thé) minceur – Elle est conditionnée en boites de 30 infusettes.

Il existe deux formules :

– Formule normale (avec 60% de malva et 40% de cassia)
Elle est surtout détoxifiante en plus de moyennement laxative.

– Formule extra forte (avec 30% de malva et 70% de cassia)
Elle convient pour la constipation opiniâtre installée.

Conseils d’utilisation :

Préparer une infusion de tisane au coucher en laissant infuser votre sachet quelques minutes dans de l’eau chaude. Lors des premières utilisations ne laissez pas infuser plus de 3 minutes, pour que le corps s’habitue aux effets. En effet, comme la plupart des draineurs, la mauve crépue peut occasionner des diarrhées en début de traitement si les actifs sont trop fortement dosés, et cela dépend du temps d’infusion, (le maximum d’actifs se libèrent après 10mn). Après 3 jours, vous pourrez laisser infuser pendant plus de 3 minutes selon chacun (avec un maximum de 10mn).

ATTENTION : avec la tisane Extra Forte, redoubler de prudence avec le temps d’infusion qui, mal adapté à votre organisme pourrait occasionner des maux de ventre intempestifs (action trop irritante).

Prendre le premier mois une infusette tous les soirs puis diminuer la consommation à une infusette tous les deux jours pendant les 2 mois restants. Il vous suffira ensuite de prendre Nature Slim Tea de temps en temps après des excès, afin d’éliminer les surplus.
Les pouvoirs laxatifs de la tisane étant très actifs, il est recommandé par précaution, pendant la période de réglage en début de cure, de ne pas prévoir de « sorties » le lendemain de la prise de votre tisane.

Recommandations générales

Pour une action détoxifiante : en cure d’1 mois tous les 6 mois.

Pour une action anti-constipation : utiliser en cure d’1 mois, puis continuer 1 jour sur 2 les mois suivants.

Pour accompagner un régime : utiliser en cure d’1 mois, puis continuer 1 jour sur 2 les mois suivants, jusqu’à obtention du poids désiré. Prévoir assez de sachets (ex : 3 boites de 30 infusettes) pour reprendre une cure d’un mois après des excès, afin d’éviter de devoir recommencer un régime complet.

Contre-indications

  • Insuffisance rénale,
  • Diabètes (diminue le taux de glycémie dans le sang),
  • Enfants de moins de 12 ans,
  • Femmes enceintes ou allaitantes. En effet les composants de la mauve capte toutes les graisses y comprises celles nécessaire pour le développement du fœtus et de son système nerveux.

La fourberie dictatoriale des règlementations

A chaque fois qu’un produit naturel efficace mis sur le marché inquiète le lobby pharmaco-chimique pour des raisons de concurrence dangereuse, celui-ci utilise son pouvoir par la corruption de l’argent pour obliger les services de contrôle sanitaire à de fallacieuses restrictions d’usage de ce produit. C’est ainsi que la vitamine C – ayant pourtant généré un double prix Nobel pour le Dr Linus Pauling, qui en a découvert et enseigné ses merveilleux bienfaits – a été combattue avec acharnement et légalement limitée à 400 mg par jour, sachant qu’elle ne pourrait avoir aucun effet thérapeutique significatif à ce dosage.

Nous avons eu il y a quelque temps le même problème avec les amandes amères d’abricot, diabolisées par la médecine officielle en raison du complexe naturel cyanuré qu’elles contiennent ; alors que les études scientifiques avérées ont toutes prouvé que leur toxicité se limite aux seules cellules cancérisées, la réglementation a obligé les fournisseurs à marquer sur les paquets une stricte limitation de 1 à 2 amandes par jour – pour être sûr qu’il n’y aura aucune concurrence avec les résultats (misérables) de la chimio.

Les exemples de ce genre ne manquent pas et la stratégie est toujours la même.

Or nous voici une fois de plus confrontés au même problème avec la NATURE SLIM TEA. Cette fois, le sabotage vient du Canada fournisseur de la tisane. On ne sait pour quelle raison exacte, elle est très déconseillée aux personnes à partir de 60 ans, et cela fait l’objet d’une assertion obligatoire sur les paquets. Cette mesure mystérieuse est d’autant plus incohérente que certains sont des vieillards à 40 ans pendant que d’autres sont encore fringants à 75 ans – et il n’y a pas d’âge pour être obèse ou constipé !

Alors rappelez-vous que sous des apparences sécuritaires, les mentions légales des paquets ne sont pas forcément animées par des motivations bienveillantes vis-à-vis des consommateurs…
J’en appelle à votre discernement éclairé…

Achat en ligne

Tél. 06 25 77 11 99

(Pour avoir 5% de réduction lors de votre première commande, ajouter sur le bon de commande le code : RMMA)

Lire aussi : Cancers - Guérir hors protocole