Aller à…

Un problème bien partagé par les femmes et les hommes…


…dont VARILIS s’occupe :
la stase veineuse et les varices

Pour avoir une première idée de l’état de fonctionnement de votre système veineux, il faut d’abord observer le chiffre bas de votre prise de tension, dont en outre, on nous parle peu. Beaucoup savent au moins que c’est la pression résiduelle du circuit sanguin quand le cœur est en diastole (au repos entre deux battements). Aussi la norme officielle est que la pression basse doit être la moitié + 1 de la pression haute (en systole) – exemples parfaits : 14/8 ou 12/7.
Oui, mais encore ?

Il serait intéressant de préciser que cette pression basse est celle du circuit retour veineux qui représente une contre pression au niveau cœur. Si la pression basse augmente en donnant +2 voire +3, et en général si elle dépasse 10, il est clair que cela oblige le muscle cardiaque à un travail supplémentaire pour compenser lors des systoles à l’envoi du sang dans le circuit artériel. A la longue le cœur grossit par surmenage et accélère son vieillissement.

Histologie des veines

Les veines sont constituées de trois tuniques concentriques, qui sont :

1 – L’adventice, tissu conjonctif extérieur de protection.
2 – La media, couche centrale, composée de tissu musculaire lisse pour contrôler la vaso-constriction ainsi que de collagène et d’élastine.
3 – L’intima, la couche intérieure, tapissée de l’endothélium. Elle assure l’étanchéité de la veine.
     Des valvules anti-retours obligeant le sang à retourner vers le cœur et luttant contre la gravité.

La stase veineuse

L’aspect le plus évident sur le plan naturopathique est une hyperélasticité de la paroi vasculaire relevant du processus fluorique bien connu – mais hélas le calcarea fluorica de l’homéopathie s’avère peu efficace. Il est clair aussi que ce sont les veines des jambes qui sont le plus sollicitées pour remonter la colonne sanguine au cœur.

L’endothélium, pièce maitresse discrète de la fonction veineuse
Second aspect moins connu, l’endothélium qui est une monocouche cellulaire lisse tapissant tous les vaisseaux de l’organisme. Son rôle – selon les études de l’université de Boston – est complexe :

            • Contrôler le tonus vasomoteur,
            • Maintenir la fluidité du sang,
            • Assurer des processus d’angiogénèse (réseau de dérivation de secours en cas d’obstruction partielle de la veine).

 

En cas de maladie dégénérative, le tapis endothélial peut localement perdre ses fonctions antiadhésive, anticoagulante, et fibrinolytique. Seul conseil de l’université de Boston pour limiter ces conséquences : boire 3 à 4 tasses de thé noir ou vert par jour (bien infusés pour récupérer les tanins).

Corrélation avec les maladies infectieuses

Voici une expérience oubliée que Pasteur a rapportée par le Dr Alexandre Salmanov :
Il a inoculé le choléra à des poules. La moitié des poules a eu leurs pattes plongées quelque temps dans l’eau froide, alors que pendant ce temps, l’autre moitié a eu les pattes plongées dans l’eau chaude. Les premières ont toutes eu le choléra et sont mortes ; les secondes n’ont eu aucun trouble.
Que s’est-il passé ? Le Docteur Salmanov l’explique dans son ouvrage « Les Mille Chemins de la Guérison » réédité par mes soins depuis 2013 aux éditions « Jardin de Vérité » – commande chez VALEMIS. Il dit :

La stase veineuse peut être provoquée par :

        • Le refroidissement,
        • La grande fatigue,
        • Le manque d’oxygénation,
        • Des nécrotisations locales (accumulation de déchets morts).

 

Les conséquences :

        • L’augmentation massive du CO2 dans les veines,
        • L’augmentation massive du volume du sang veineux et la diminution du volume du sang artériel,
        • La diminution du volume d’oxygène dans les cellules, dans les tissus, dans les organes,
        • L’augmentation du volume de CO2 dans la totalité de l’organisme.

 

Par contre, la chaleur apportée par les enveloppements chauds,
la bouillotte sur le foie et les bains hyperthermiques :

        • Organise l’ouverture des innombrables capillaires cutanés fermés,
        • Libère l’organisme malade de la stase veineuse,
        • Détruit la flore microbienne pathogène,
        • Désagrège les déchets et élimine les foyers nécrotiques.

 

Comme pour les poules, le bain de pieds chaud chez l’homme, augmente l’apport d’oxygène aux tissus et aux organes, et favorise l’élimination de tous les déchets. C’est le même principe qui guérit différentes infections graves par des bains hyperthermiques.

Traitements aquathermiques de la stase

Quatre moyens : temps communs 21 minutes

        • Bains chauds hyperthermiques (41° maxi) les plus puissants,
        • Bains de pieds chauds (comme les poules de Pasteur),
        • Enveloppements chauds local (poitrine…),
        • Bouillottes sur le foie (réchauffe les pieds).

 

Concernant le foie

– L’application de la bouillotte sur le foie diminue le degré de la stase veineuse dans le foie et dans le territoire irrigué par la veine porte. Au cours de la cirrhose hépatique, il faut adopter un régime fructo-végétarien, l’application tous les deux mois de sangsues sur la région hépatique jusqu’à disparition de l’ascite ; grâce à ce traitement, on peut éviter les ponctions de l’abdomen.

Concernant les poumons

Les enveloppements chauds du thorax diminuent et suppriment la stase veineuse dans les poumons, dans la plèvre et dans le myocarde. Ce remède est souverain en urgence dans l’infarctus du myocarde.

Traitement naturo des varices

La formule Varilis

        • Cyprès TM
        • Ginkgo biloba TM
        • Glycérol végétal qui remplace avantageusement l’alcool d’extraction
        • + Iode – qui sert uniquement d’amplificateur des propriétés de la formule Varilis.

 

PETITE PRESENTATION DU CYPRES TOUJOURS VERT

Cet arbre en fuseau atteint 20 à 30 m de hauteur. Les parties utilisées sont les cônes femelles, les feuilles et les jeunes rameaux.
Il était déjà connu des assyriens il y a 3500 ans en tant que remède médical. Les grecs utilisaient déjà ses propriétés astringentes. Les romains fabriquaient des parfums à partir de son huile essentielle.

Ses propriétés

        • Vasoconstricteur exceptionnel.
        • Tonifiant et protecteur des parois capillaires.
        • Astringent par sa teneur en tanins.
        • Protecteur veineux.
        • Adjuvant des crises hémorroïdaires.

Petite présentation du ginkgo biloba

Originaire d’extrême orient où il constituait autrefois de vastes forêts. Aujourd’hui, on en trouve de magnifiques spécimens de 30 à 40 m de hauteur près des temples et des palais en Chine et au Japon où il est considéré comme un arbre sacré.
Cet arbre est probablement le plus ancien du monde puisqu’il existait déjà il y a 200 millions d’années, il peut atteindre un âge de 1000 ans à cause de son extrême résistance, les ginkgos de Hiroshima ont survécu à la bombe atomique !

Ses propriétés

        • Il améliore la circulation périphérique (pieds, jambes, mains),
        • Il stimule la circulation cérébrale,
        • Il régule la perméabilité capillaire,
        • Il capte les radicaux libres.

Indications du duo Varilis + Iodine

        • AVC : prévention
        • Circulation périphérique des extrémités : mauvaise
        • Hémorroïdes
        • Stases veineuses
        • Ménopause : troubles
        • Mémoire : défaillante
        • Sénescence : tous troubles
        • Varices
        • Vieillissement prématuré

Posologie

Formule Varilis
20ml par jour – flacon 240ml
Cure conseillée : 2 mois – 4 à 5 flacons

Iode – vendue séparément – sur Internet
4 gouttes par jour ou 150 microgrammes par jour.

Vous pouvez vous procurer le produit ici