Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Le vote, acte démocratique ?


LE VOTE N’EST PLUS UN ACTE DEMOCRATIQUE

D’abord, le vote n’est pas un devoir ; c’est un droit, en outre tardivement acquis par les femmes.

Lorsque vous votez, vous ne faites qu’acquiescer pour un choix présélectionné entre quelques vedettes d’un show biz politique sponsorisé par le monstre planétaire que nous connaissons tous, et régnant sur 198 pays ; ce monstre tentaculaire aux multiples facettes nous conduit lentement mais surement vers la déchéance et l’esclavage par les techniques du contrôle total de la pensée (psychotronique).

Lorsque vous votez, vous abandonnez votre destin aux mains d’un valet que vous croyez à votre service et qui va travailler contre vous, quel que soit le parti qui le présente, car ce malade du pouvoir est prêt à toutes les corruptions pour régner le plus longtemps possible ; si ce valet n’était pas de cette sorte, il n’aurait pas eu la possibilité d’approcher le « podium ».

Lorsque vous votez, vous acceptez que continue le règne du mensonge et de la tromperie, des promesses jamais tenues, des choix énergétiques suicidaires, de la corruption financière, de la décadence culturelle, du pillage de notre patrimoine, des restrictions sans fin,  de la politique criminelle de la santé publique et de l’environnement, et vous continuerez à faire des pétitions qui iront à la poubelle et à geindre sur votre sort..

Lorsque vous votez, vous espérez que çà va changer alors qu’en fait vous avez-vous-même peur du changement, peur de perdre vos repères illusoires de sécurité, alors que vous êtes peut-être incapable de changer quoique ce soit dans vos habitudes d’alimentation même si vous savez qu’elles sont dangereuses pour votre santé. Pourtant, dans quelque domaine que ce soit, quand le résultat d’un système s’avère être un échec et pire une catastrophe, il faut en changer d’urgence et arrêter de bidouiller cent fois la même recette.

Certaines personnes croient que voter blanc équivaut à une abstention. C’est faux. Voter blanc n’est normalement pas comptabilisé, mais vous avez voté ; cela peut être interprété comme une indifférence exprimée menant à vous comptabiliser dans la majorité sortante. Parmi les gens avisés et conscients de la perversité du mode de scrutin, la plupart ne votent plus depuis longtemps ; mais nous sommes trop peu à faire cela. Je rappelle qu’il faut atteindre 51% d’abstention parmi les électeurs inscrits pour déclencher légalement une annulation des élections. Les gouvernements craignent d’ailleurs cela, et en Belgique une amende est prévue pour les abstentionnistes, ce qui est proprement scandaleux.

Alors, si vous voulez mettre en échec la gigantesque entreprise de destruction par l’ennemi envahisseur tapi dans l’ombre de notre gouvernement, qui entraine la France des ses basses œuvres, et qui se nomme le N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial), la première chose à faire est de refuser de jouer dans le jeu proposé et de fermer vos oreilles aux jérémiades et aux menaces de ses représentants.