Aller à…
RSS Feed

Poudre, feuilles, huile de graines : Etonnant Baobab !


Le BAOBAB
multi usage familial africain

Le baobab est un énorme arbre africain qui atteint de 20 à 30 mètres de hauteur.
Il symbolise la longévité puisqu’il peut atteindre entre 1000 et 2000 ans d’âge – toutes ses parties (pulpe, feuilles, écorce, graines, racines…) sont utiles.
Et c’est pour cela qu’on le nomme souvent là-bas “l’arbre du pharmacien” ou “arbre de vie”.
De la racine aux feuilles, pratiquement tout sert à soigner.
Madagascar est le pays le plus riche du monde en baobabs puisqu’il possède, à lui seul, 7 espèces sur 8 existantes.

  • NOTA : Le Baobab doit atteindre au minimum 50 ans pour commencer à produire des fruits

Poudre et pulpe de fruits

Appelée en Afrique “Pain des singes”
                  • Contient deux fois plus de calcium assimilable que le lait (de vache).
                  • Très riche en vitamines B.
                  • Source de fibres, magnésium, potassium, fer, phosphore et antioxydants naturels.
                  • Teneur de vitamine C 6 fois supérieure à celle de la plupart des autres fruits, avec un taux de 3g / kg en acide ascorbique.
                  • Tonique puissant.
                  • Prébiotique pour l’intestin.

Mélanger la pulpe du fruit séchée après avoir enlevé les graines, dans de l’eau ou du lait (10 grammes pour 100 ml) et boire aux repas.
Indications :

                  • Anémie,
                  • Asthénie,
                  • Colite,
                  • Convalescence,
                  • Diarrhées,
                  • Scorbut.

Poudre de feuilles séchées (en interne)

Nom africain : LALO

Très concentrée en protéine et en calcium assimilable
Indications

                  • Allaitement : lactation faible,
                  • Anémie,
                  • Arthrite,
                  • Asthme,
                  • Coliques,
                  • Diarrhée,
                  • Digestion : problèmes,
                  • Dysenterie,
                  • Fièvres,
                  • Flore intestinale déséquilibrée,
                  • Gastrite,
                  • Infection urinaire,
                  • Inflammations internes,
                  • Intestin : inflammation,
                  • Lumbago,
                  • Paludisme,
                  • Rachitisme,
                  • Règles : aménorrhée,
                  • Rhumatismes,
                  • Toux sèche,
                  • Yeux : ophtalmies.

Tisane

Infuser pendant 5 min une pincée de poudre de feuilles séchées pour une tasse : 3 tasses par jour.

Huile de graines (en externe)

Très concentrée en oligo-éléments et en vitamines
Indications

                  • Acné et cicatrices conséquentes,
                  • Cheveux secs,
                  • Cheveux : pellicules,
                  • Douleurs arthritiques,.
                  • Eczéma,
                  • Ongles fragiles,
                  • Peau sèche,
                  • Peau flasque,
                  • Psoriasis (attention à la transformation en asthme !…),
                  • Rides,
                  • Vergetures : guérit les cicatrices,
                  • Vieillissement : réduit les signes.

Huile de Baobab et Psoriasis

Le psoriasis a toujours été classé “maladie incurable une multitude de remèdes”. Ceci n’empêche pas qu’il existe une multitude de remèdes sur le marché. Rien que ma boîte à outils en propose une quinzaine, aussi décevants les uns que les autres puisque l’on ne va jamais au-delà d’une légère amélioration éphémère.

La vraie nature du psoriasis

Le psoriasis est toujours déclenché par un gros choc émotionnel pouvant remonter jusqu’à la petite enfance ; la somatisation commence toujours par les coudes et les genoux, puis les plaques rosacées s’installent sur des lieux géographiques préférentiels de la peau mais peuvent aussi voyager. Ces plaques peuvent donner lieu à des démangeaisons furieuses “à se gratter” jusqu’au sang ; ces démangeaisons peuvent être partiellement et temporairement calmées par l’application in situ de zéolite ou certaines crèmes cosmétiques, mais l’effet s’arrête là.

A remarquer que le psoriasis se manifeste souvent par poussées avec des périodes d’accalmie ; néanmoins il suffit d’une fatigue, d’un stress ou d’un embarras toxémique pour que cela reparte. Il existe aussi les pommades à la cortisone qui peuvent être efficaces, mais avec le risque énorme que la somatisation cutanée migre au niveau pulmonaire avec de l’asthme. Or si le psoriasis est connu pour être un passeport de longévité, l’asthme lui, peut être fatal.

Alors me direz-vous, si le psoriasis est le résultat d’un choc, ne peut-on pas essayer de désactiver la mémoire de ce traumatisme émotionnel ? C’est une excellente idée, mais c’est loin d’être simple car il s’agit d’ouvrir ce qu’on appelle “la boite de Pandore”. Je ne suis pas très compétent dans ce domaine, mais je sais que l’on peut faire des régressions sous hypnose en état alpha, vu que c’est engrammé dans le subconscient. Je sais aussi qu’il y a des histoires de pardon qui sont tenaces et bloquent toute rémission. C’est à chacun de trouver dans sa région les bonnes adresses, soit par le bouche-à-oreille, soit par Internet.

Une découverte inattendue

Ayant autour de moi des cas de psoriasis que je suis depuis des années, j’ai eu l’occasion d’expérimenter toutes sortes de choses. Or pour la première fois, j’ai assisté à un arrêt des démangeaisons en 3 jours et une régression totale en une semaine des plaques avec une seule onction quotidienne d’huile de graines de baobab. Comme je le craignais, une toux asthmatiforme s’est rapidement installée chez certains alors que pour d’autres, le site a migré ailleurs dans des endroits moins gênants. En fait, il faut que cela sorte quelque part !

J’en profite pour livrer ici quelques-unes de mes bottes secrètes capables de calmer en quelques minutes les crises d’asthme :

  • Le GOMASIO qui est une composition macrobiotique de 85 à 90% de graines de sésame et de 10 à 15% de sel de Guérande légèrement grillés (blondis) à sec dans une poêle. Il se vend tout préparé plus ou moins bien en boutique diététique pour la cuisine, mais je trouve que celui que l’on fait soi-même (à l’odeur et au goût plus marqués) est le plus efficace. Prendre une cuillère à soupe par prise en cas de besoin.Ou en homéopathie :
  • CUPRUM ARSENICOSUM 12 CH – 20 à 25 gouttes à garder 30s sur la langue avant d’avaler,
    ou :
  • ETHYL SULF DICHLORATUM 15 CH (gaz moutarde de la guerre 14/18) – 15 à 20 gouttes – 30s sur la langue idemAchat de ces 2 produits à :
  • Pharmacie de l’Europe : expedition@pharmaciehomeo.net
    01 48 74 74 91


En résumé
Il est ainsi possible de “jongler” en quelque sorte

  • – soit en dosant l’huile de Baobab de manière à contrôler sans risque la déviation asthmatique si elle se produit,
  • – soit en déplaçant grâce à cette huile, au grès du corps le ou les sites des plaques.

Vous pouvez vous procurer le produit ici :