Aller à…
RSS Feed

Masques – Test PCR : Bonnes Nouvelles !


Le Néti indien
pour éviter les “PCR faux positifs”

Ceux qui ne s’alimentent pas exclusivement sur les chaines TV nationales officielles et BFM TV ont compris depuis longtemps que le test PCR est une opération bidon.
Je rappelle que Kary Mullis – l’inventeur – a dit lui-même que cette méthode était réservée à la recherche mais inadaptée pour le dépistage des maladies, et en particulier pour le Covid.
Les professeurs Péronne et Toussaint ont parfaitement expliqué techniquement pourquoi ça ne peut pas marcher :

Les échantillons prélevés doivent être amplifiés pour être mesurables. Or, plus on effectue de cycles d’amplification, plus on trouve des résidus de virus de toutes sortes qui représentent en fait un historique des contacts viraux que l’on a eu et qui n’ont rien à voir avec le Covid. En Allemagne et en Italie, on réplique 20 à 24fois ce qui est raisonnable. Mais en France et en Suisse, on réplique 40 à 45 fois… C’est du grand n’importe quoi, totalement aléatoire.
Cela veut dire qu’il n’y a quasi que des faux positifs… qui se portent parfaitement bien, mais sont considérés comme DANGEREUX !

En clair un positif en France aurait peu de chance de l’être en Allemagne ou en Italie ; cela rappelle les tests Elisa et Western Blot pour le SIDA. Le but est évidemment de ratisser le plus large possible pour amener au piège du “vaccin magique”. Et je ne parle pas des 75 € pour le test gratuit, remboursés par la SS, donc par les con-tribuables.

Ecoutez ce qu‘Ema Krusi pense de tout cela        12 min

Peut-on échapper à cette arnaque généralisée ?

Pour ce qui est du test lui-même, difficile dès que vous voulez bouger. Par contre un médecin ingénieux, bien sûr anonyme (vu que nous sommes en dictature) a confié un super tuyau d’une logique évidente pour éviter d’être catalogué à tort positif. Ceci m’a été transmis par Yves Rasir, rédacteur de NEOSANTE.

La cavité nasale : un filtre à air “Hight Tech”

Elle comprend des poils, des cellules ciliées, et des muqueuses gluantes avec des replis pour augmenter la surface de contact, où viennent se coller les poussières et les germes organiques indésirables. Un drainage naturel autonettoyant s’effectue régulièrement par le mouchage.

Maintenant imaginons une commission d’hygiène industrielle qui – constatant – toutes sortes de poussières, bactéries, virus, levures, etc., dans les filtres d’air conditionné d’une entreprise, la ferait fermer pour insalubrité. Ce serait stupide puisque la charge des filtres ne reflète pas l’état de l’air des locaux, mais celui de l’air extérieur aspiré (il suffit donc de changer les filtres). C’est le même raisonnement stupide en simplifié qui est tenu concernant les tests PCR positifs, votre organisme pouvant être absolument sain. Cette référence dite sanitaire arbitraire est pourtant capable de vous bloquer tous les accès et vous envoyer en confinement.

La solution avant un test PCR

Merci au docteur X de m’avoir mis sur la voie en proposant intelligemment un lavage du nez avec du sérum physiologique comme il est fait pour les bébés.
Mais ce lavage partiel m’a ramené à une pratique ancestrale beaucoup plus complète, que les swamis indiens utilisent quotidiennement ; c’est le Néti, lavage complet de la cavité nasale tous les matins, ce qui fait qu’ils n’attrapent jamais de rhumes.
Cela se pratique avec un Lota, sorte de petite théière en plastique ou en cuivre qui se vend couramment en boutique diététique – d’ailleurs, à défaut, vous pouvez prendre une vraie théière dont le bec verseur est souvent bien adapté aux narines. Je vous propose de taper “néti” sur google et vous trouverez des photos de la pratique :

Les indiens effectuent cela avec de l’eau tiède salée (assez pour faire dégorger les muqueuses mais pas trop pour éviter la sensation de brûlure).
Comme vous voyez il faut bien pencher la tête en entrouvrant la bouche au-dessus d’un lavabo ou dehors sur une pelouse.
L’eau doit atteindre l’arrière palais et ressortir par l’autre narine.
Recommencer à l’envers en penchant la tête de l’autre côté.
Puis mouchez-vous abondamment (sans mouchoir) – vous serez étonné(e) de tout ce qui sort de votre nez…
Vous verrez la sensation de bien-être et de légèreté de la tête qui s’ensuit.
Ne vous étonnez pas si ensuite à plusieurs reprises en vous penchant en avant, un peu d’eau résiduelle s’écoulera de votre nez.

Vous aurez ainsi très peu chance de vous retrouver faux positif 
vu que votre cavum sera débarrassé de tout miasme récurrent

  • NOTA : Personnellement j’utilise parfois du chlorure de magnésium à 20 g/litre à la place de l’eau salée

Peut-être serez-vous assez séduit(e) pour continuer cette pratique régulièrement – Pourquoi pas ? A noter que Le Néti peut résoudre efficacement les rhinites chroniques ainsi que les problèmes ORL qui en découlent

”L’appel de Jean-Dominique Michel (anthropologue)

à Olivier Véran” (ministre de la santé)

Monsieur le ministre je vous en prie démissionnez ! (5min 34)

C’est l’institut Pasteur France qui a créé le Covid

Une machination diabolique pour un massacre des peuples est démasquée
par Frédéric Chaumont  – (12min 26 )

La guerre des masques

Nous avons connu toutes sortes de guerres : guerres tribales, guerres politiques, guerres de religions, guerres économiques, guerres du pétrole, guerres raciales, guerres du sexe, et même la “guerre des boutons” (film), et à présent voici pour nous occuper “la guerre des masques” où, comme d’habitude, il y a deux camps adverses : les PRO-masques et les ANTI-masques. A savoir maintenant qui a tort et qui a raison. ?

Pour le savoir, essayons de faire une étude comparative de chaque profil d’individu.

Le PRO-masque :

                      • Il se sent sécurisé en portant le masque.
                      • Il a même une certaine (coquetterie ?) fierté à porter le masque.
                      • Il considère les anti-masques comme de dangereux irresponsables.
                      • Il pense que les dissidents du masque sont des ennemis potentiels.
                      • Il a très peur de la maladie et du Covid en particulier.
                      • Il ne remet pas en question des habitudes alimentaires toxiques.
                      • Il ne fait pas confiance à la sagesse de son corps.
                      • Il fait confiance totale à la médecine officielle.
                      • Il est addict à la télé et il la place comme référence absolue.
                      • Il obéit aveuglément aux injonctions officielles.
                      • Il rejette tout ce qui ne correspond pas aux allégations de la télé.
                      • Il n’a aucun sens critique face à la Loi.
                      • Il compte sur l’assistanat protecteur du gouvernement.
                      • Il ne cherche pas à se renseigner sur Internet.
                      • Il n’essaye pas de faire le point par lui-même.
                      • Il ne retient que les infos qui lui font peur.
                      • Il ne condamne pas les incohérences évidentes du système.
                      • Il écoute religieusement les menteurs corrompus des grands labos.
                      • Il se détourne des sommités médicales de valeur.
                      • Il refuse d’admettre les résultats des remèdes interdits.
                      • Il fait la queue pour faire le test PCR
                      • Il attend impatiemment le vaccin promis
                      • Il pense que la maltraitance scolaire de ses enfants les protège
                      • Il pense être un acte civique de dénoncer aux autorités les insoumis du masque.
                      • Il pense que les autorités lui veulent du bien.

L’ANTI-masque :

                      • Il respecte la liberté d’option des PRO-masques.
                      • Il n’a pas peur de la maladie et du Covid en particulier.
                      • Il fait confiance à l’intelligence de son corps.
                      • Il entretient ses défenses naturelles par une alimentation la plus saine possible.
                      • Il consomme de préférence des remèdes alternatifs naturels non dangereux.
                      • Il refuse toute proposition illogique.
                      • Il opte pour des comportements cohérents, même à contre-courant.
                      • Il peut être entièrement autonome et non assisté.
                      • Il ne s’occupe pas de la télé et ne tient pas compte de ce qu’on y dit.
                      • Il se renseigne sur de nombreux sites Internet de ré-information.
                      • Il confronte les données les mieux documentées.
                      • Il réfléchit par lui-même.
                      • Il ne se réfère qu’à des professionnels non sponsorisés par des labos.
                      • Il prête surtout attention à ceux qui n’ont pas accès aux grands médias.
                      • Il est attentif aux alerteurs persécutés.
                      • Il suit ses instincts de conservation.
                      • Il affirme être le protecteur attitré de ses enfants.
                      • Il refuse de livrer ses enfants à des règlementations irresponsables.
                      • Il est farouchement contre toute obligation sanitaire suspecte.
                      • Il n’a pas peur de s’afficher insoumis face à la privation arbitraire de libertés.
                      • Il interprète le port du masque comme un signe de soumission.
                      • Il pense que les autorités ne lui veulent pas du bien.

Une démonstration très simple :

La preuve que le masque est encore plus dangereux
que ce que l’on savait déjà : IL EST CANCEROGENE

Les 2 poisons cancérogènes relevés par l’appareil au bout de seulement 13 secondes :

le formaldéhyde et le Toluène – (3 min 37 – le son n’est pas très bon)

Enfin, une bombe inattendue !

  • Le CDC (Center of Disease Control) vient de s’excuser auprès des américains en disant que le port du masque ne sert strictement à rien !
  • Notre équivalent français, conseil scientifique, vient d’admettre que la transmission se fait par les mains.

Ils sentent que le vent tourne, mais ils veulent ré-attaquer autrement car il faut trouver un prétexte pour nous imposer un nouveau confinement. Alors ils se rabattent sur cette manu-contamination.
Mais pas de chance, l’officiel gel hydroalcoolique (qui pénètre au travers de la peau) a été suspecté par plus de 200 chercheurs de 29 pays, de favoriser les CANCERS DU SEIN.

En effet deux composants antiseptiques, le Triclosan et le triclocarban, en plus de ne pas avoir démontré leur fiabilité dans l’élimination bactérienne, sont suspectés d’être de graves perturbateurs endocriniens et d’accroitre les allergènes. Ainsi ils préconisent de se laver les mains au savon, tout simplement.

En attendant il faudrait que tous ceux qui ont payé une amende de 135€ s’associent pour attaquer l’état en justice et exiger le remboursement des amendes pour défaut du port du masque !

Pour suivre les vidéos de Silvano TROTTA, c’est ici :

https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f

Une association est née qui nous fédère tous, c’est le moment où jamais ! Michel et moi sommes inscrits, faites comme nous ! :

www.bonsens.org

le groupe FB de Bon Sens : https://www.facebook.com/BonSensAssociation?locale=fr_FR

Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de poids décisionnaire !
Merci à vous tous, ensemble, nous gagnons !