Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

La grande oubliée de la médecine


 LA LYMPHE

Au temps de Molière, la lymphe faisait l’objet d’une attention particulière de la part des médecins de l’époque. On appelait cela “les humeurs”, aussi parlait-on couramment “d’humeurs corrompues”. Tout le monde connaît et utilise sans en réaliser le sens exact les expressions “être de bonne humeur” et “être de mauvaise humeur” – il y a aussi le terme “humoriste” dont la signification réelle correspond à un travail sur l’humeur des gens – les mettre de bonne humeur…
On commence à entrevoir ici le rapport étroit qu’il y a entre la qualité de la lymphe et le psychisme – En d’autres termes plus simplistes : lymphe pourrie = moral dans les chaussettes.

Nota : Il faut remarquer que les médecines ayurvédiques et chinoises accordent depuis toujours une place importante à la qualité et à la circulation de la lymphe

Le système lymphatique

En sciences naturelles, on nous a appris que le corps humain contient entre 8 et 10 litres de lymphe, contre seulement 3,5 à 5 litres de sang. Alors que le débit sanguin au repos est en moyenne de 5 litres par minute au niveau du cœur, soit 7200 litres par jour ; celui de la lymphe au repos n’est que de 2 à 4 litres par jour – Mais cette circulation lymphatique peut passer à 16 litres par jour dans le contexte de grande activité physique et de 20 litres en cas d’infection importante.

De même que la circulation du sang dans notre réseau capillaire (qui selon le docteur Salmanov serait de 100.000 km), ainsi que l’intestin, le réseau lymphatique est propulsé par des mouvements péristaltiques tubulaires commandés par le système nerveux parasympathique. Mais il reçoit nécessairement en plus une aide importante des jeux musculaires liés aux mouvements.
Donc : sédentarité = risque de stase lymphatique.

Fonctions principales de la lymphe
  1. Acheminement des nutriments digérés des intestins vers le sang
    Elle nourrit tous les tissus.

En espérant que l’intestin grêle ne présente pas une hyper porosité laissant passer des nutriments non digérés ou des molécules chimiques non biocompatibles ou carrément toxiques.

  1. Évacuation des déchets métaboliques vers l’intestin
    C’est un tout à l’égout.

En espérant que l’intestin n’est pas trop encombré, ce qui handicaperait notablement sa fonction drain et engorgerait le réseau lymphatique afférent.

  1. Défenses immunitaires par les lymphocytes circulants
    C’est le terrain de jeu de la police des frontières de l’organisme.

En espérant que la lymphe ne dépasse pas le seuil de pollution gérable, ceci altérant en plus la qualité des apports nutrimentaires.

Les organes lymphoïdes clefs
  • Les ganglions lymphatiques
    Les plus connus sont ceux du cou, des aisselles et de l’aine, mais en fait il y en a environ 600 dans le corps – ce sont à la fois des filtres et des barrières douanières qui stockent les lymphocytes et qui protègent le système sanguin – Lorsque les ganglions se débattent contre des agents infectieux, ils gonflent puis plus grave s’enflamment,  c’est l’adénite – et encore plus grave ils sont débordés et c’est la septicémie.
  • Les amygdales palatines (gorge) et pharyngées (dites végétations)
    A l’époque de ma jeunesse on faisait la chasse aux amygdales de la gorge – A 7 ans je n’ai pas coupé à l’opération – il est vrai que c’est un nid à infections, et l’on ne semblait connaître ni le CHLORURE DE MAGNESIUM, ni le PHYTOLACCA en TM, ni les décoction d’AIGREMOINE, de PRÊLE, et surtout de SAUGE.
  • Les plaques de Peyer de l’intestin grêle
    Ce sont l’un des sites d’induction de la réponse immunitaire intestinale.
  • Le thymus
    C’est l’un des centres de production et de maturation des lymphocytes T.
  • La rate
    Usine de fabrication des globules blancs parmi ses diverses autres fonctions.

Pour remédier à la stase lymphatique

Le fait de s’activer physiquement n’est pas toujours suffisant ou carrément pas possible.
Voici des aides intéressantes pour fouetter la circulation de la lymphe :

EXTRA LIFE VISION
1 gélule par jour
https://boutique.rlpconcept.com/p-586-extra-life-vision-flacon-de-30-gelules/code?AOTX5317

ARNICA MONTANA 9 CH – 20 gtts 2 fois par jour – Flacon 60 ml
Cde : Pharmacie de l’Europe  www.pharmaciehomeo.com     01 48 74 74 91

DRAINAGE LYMPHATIQUE MANUEL

Il existe sur le marché de nombreux praticiens en particulier de la méthode VODDER que je connais bien, mais des méthodes manuelles cousines existent aussi – on réussit même à réduire le syndrome du gros bras conséquent à l’ablation des ganglions sentinelles à l’aisselle dans des cas de cancers du sein.
Ce type de massage évacue au départ beaucoup de déchets organiques et de toxines, ce qui nécessite de démarrer par des séances de courte durée si l’on ne veut pas déclencher une débâcle désagréable voire pénible.

Nota : Les seins, en raison du port constant de soutien-gorge qui les serre, s’avèrent être un site idéal de stagnation et de fermentation lymphatique – j’ai en outre fait un article prônant les seins en liberté ce qui m’a valu des réactions me taxant d’ignorer les lois de la pesanteur – Je reconnais qu’une poitrine volumineuse est un handicap. Or, des professionnels conscients de ce problème recommandent aux femmes un auto-massage régulier de leurs seins afin de renouveler la lymphe stagnante. (Si cela les ennuie, elles peuvent toujours passer la corvée à leur mari…)

Sinon, pour des cas non dramatiques, penser à la natation ou au trampoline.

En cas d’œdèmes installés et de rétention d’eau

Essayer au choix ou en association :

ZEOLITHE SURFINE
1 cuil. dose (non métallique) dans de l’eau, 2 fois par jour, loin des repas – Cure standard 3 mois
https://apoticaria.com/collections/mineraux/products/zeo200?ref=4

GINGKO BILOBA TM
30 gouttes dans de l’eau, 3 fois par jour.
Cde : https://www.biologiquement.com/biologique/poudre-ginkgo-biloba-bio-gelule/?wpam_id=1

Ou
PILOSELLA TM 50 gtts +eau – 3 fois par jour
Ou
EUPATORIUM TM – 50 gtts + eau matin et soir
Cdes : Pharmacie de l’Europe  www.pharmaciehomeo.com     01 48 74 74 91

Pour nettoyer la lymphe

Il semble que le développement de chaînes colloïdales soit l’élément principal de l’encombrement lymphatique – Ces colloïdes sont essentiellement amenés par les laitages pasteurisés, qui par le pic de chaleur à 180° ont été polymérisés en longues chaînes moléculaires non reconnues par l’organisme puisque n’existant pas dans la nature.

Ce sont majoritairement ces colloïdes qui se trouvant des coins tranquilles, s’installent, et génèrent des foyers inflammatoires (affections en « ite ») – De plus, les colloïdes lymphatiques capturent une bonne partie du calcium circulant justement censé être fourni par les laitages (selon le matraquage publicitaire), mais qui, nous l’avons vu, n’ont plus rien à voir avec le lait d’origine. Aussi, cela fait des années que je répète inlassablement que les maladies articulaires, ORL, osseuses, les mastites et les prostatites se développent proportionnellement à la consommation laitière.

Alors comment échapper à cette culture alimentaire source de tant de problèmes invalidants à court terme et à long terme ?

Pour faire simple, il y a :
CALCAIRE DE VERSAILLES D8 – 1 amp au lever (en pharm).
ARNICA MONTANA 9CH – 20 gtts – 2 fois par jour (double emploi avec la stase).

Ou bien :
JEÛNE SEC de 48 h
Dans le jeûne humide, on ne mange pas et on boit de l’eau, ce qui évacue les cristaux (acide urique…).
Dans le jeûne sec, on  ne mange pas, on ne boit pas, ce qui évacue les colles.
A noter qu’un jeûne sec doit être encadré de 1 jour de jeûne humide en entrée et en sortie. Documentez-vous avant d’entreprendre ce type de jeûne pour ne pas avoir à vivre des moments désagréables.

Conseil : si vous consommez un peu de fromage, choisissez ceux qui sont lactofermentés – c’est-à-dire prédigérés par des bactéries lactiques.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mots clés : , , , , , , , , , ,

Lire aussi : Rigolothérapie tome 1 et 2, de Michel Dogna aux éditions Guy Trédaniel
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux