Aller à…
RSS Feed

Protections contre les pollutions radioactives


Pollution Radioactive

prévention et traitements

Nous avons en France 52 centrales nucléaires qui nous menacent à tout moment. Ne serait-il pas opportun de s’organiser afin de ne pas être surpris en cas d’un accident nucléaire qui nous toucherait de près ? Par exemple en cas d’avarie grave de la centrale de Nogent sur Seine, tout Paris devrait être évacué…
Que l’on ne me dise pas que je suis un prophète de mauvais augure, ou je vous demanderai pourquoi vous mettez votre ceinture de sécurité en voiture et en avion.

Être irradié désigne les possibilités suivantes :

                  • Accident industriel (centrales nucléaires),
                  • Guerre nucléaire chroniquement menaçante,
                  • Accumulation de doses (radiographies, scanner : 2 scanners = 100 radios),
                  • Séances de radiothérapie,
                  • Absorption en quantité d’aliments ionisés (radioactivité gamma),
                  • Proximité de sites pollués,
                  • Contact avec les poussières de sites où l’on a tiré des obus anti-chars à tête d’uranium appauvri (syndrome de la guerre du golfe). La france et les usa ont fabriqué et vendu dans le monde des quantités industrielles de ces obus radioactifs.


Toujours est-il qu’actuellement les écoles primaires font passer un avis dans le journal de classe des parents disant qu’en cas d’incident nucléaire, les autorités se réservent le droit de donner des comprimés d’iode, via l’école, aux enfants. Et, ils précisent qu’il n’y a pas d’effets secondaires.

Le principe vise à saturer la thyroïde qui on le sait est avide d’iode. Ainsi la place étant prise par l’iode normal, l’isotope radioactif d’iode 131 générateur de cancers de la tyroïde ne pourrait plus s’y fixer. L’iode radioactif ayant une période de vie de 8 jours, au bout de quelques semaines, le risque de celui-ci dans l’atmosphère doit être redevenu nul.

En passant, on comprend mal l’excessivité des écoles à donner les comprimés d’iode (dont on ne connait même pas la composition exacte), pendant qu’en même temps on a interdit la vente libre de la teinture d’iode sans ordonnance ; pourquoi celle-ci a-t-elle été subitement décrétée dangereuse, alors que nos grands-mères en mettaient même une goutte dans le biberon des bébés… pour développer leur intelligence.
Quels dangers ? Quels accidents ? Quels secrets desseins derrière cette mesure faussement sécuritaire ?

Pour ceux qui ont encore de la teinture d’iode ou ont réussi à en avoir, voici la posologie en cas de danger radioactif : 1 goutte par 10kg de poids à prendre aux repas principaux.

Pour info, les aliments les plus riches en iode sont :
le varech, les poissons et les fruits de mer.

Les retombées radioactives, ce n’est pas que de l’iode 131

Que fait-on pour contrer les radioéléments associés tels que le Césium 137, le Plutonium 239, le strontium 90, etc. ? Et bien ce n’est pas prévu officiellement ! Sauf des recommandations préventives telles que celles que je cite :

                  1. Eviter tous les produits laitiers : si les vaches ont brouté de l’herbe contaminée, les radioéléments se retrouvent dans le lait (60% de la contamination).
                  2. Proscrire les viandes et poissons ceux-ci risquant fort d’être irradiés.
                  3. Traiter l’eau du robinet avec un appareil à osmose inverse seule façon sûre d’arrêter les radioéléments.
                  4. Rincer abondamment les fruits et légumes et préférer les cultures sous serre.
                  5. Ne pas sortir sous la pluie : autrement, se doucher au savon ensuite et passer les vêtements à la lessive.
                  6. Se méfier du contact cutané avec les objets d’origine extérieure et se laver souvent les mains (Le gouvernement mauricien a renvoyé des voitures japonaises neuves chargées en radioactivité).
                  7. Ne pas respirer sans masque les atmosphères poussiéreuses.
                  8. Activer le drainage rénal en permanence (voir phyto, homéo…).
                  9. Se procurer éventuellement un compteur Geiger pour faire ses courses.

Des moyens de décontamination existent pourtant.

Les moyens ne manquent pas, mais les services officiels n’en parlent guère. Pour ma part, il y a près de 30 ans que j’informe régulièrement sur ce sujet. La sagesse est de s’équiper par avance avec les produits qui vont être cités, car en cas de catastrophe vous n’aurez pas le loisir d’aller faire des courses et les magasins seront dévalisés en un rien de temps.

Des grands classiques :

* LE MISO :
 
(à toujours avoir en réserve)
C’est soit du riz soit du soja qui a longuement fermenté, vendu en diététique sous forme de pots ou de petits pains sous plastique. Il n’est pas cher et se garde indéfiniment. Il est très Yang et annule le grand Yin radioactif.

        • RAPPEL : Son histoire remonte à la 2ème bombe atomique sur Nagasaki où tous les malades d’une clinique pour pauvres (dirigée par un médecin maître Zen) ont été retrouvés sains et saufs, bien qu’elle soit en zone rouge avec zéro chance de survie. À savoir qu’avec ce type de bombe, on était, selon l’endroit, soit carbonisé, soit “ionisé”, ce qui amenait une mort plus ou moins rapide par leucémie. Les enquêteurs essayant de comprendre le miracle ont trouvé dans l’arrière cuisine de nombreux paquets de MISO, qui servaient quotidiennement pour des soupes à bon marché. Cette pathologie étant du type yin, le médecin chef pensa qu’il était probable et logique selon le principe Zen que la radioactivité étant hyper YIN soit compensée par le MISO hyper YANG. Cette découverte étonnante fut consignée dans un petit ouvrage en anglais édité par le mouvement macrobiotique de l’époque Oshawa.


Utilisation :
 dissoudre 1 cuil. à café de Miso dans un bol d’eau chaude. On obtient une sorte de soupe de bouillon cube. Prendre 4 soupes par jour.

* L’ARGILE BLANCHE : (en pharm. et bout. diététiques)
L’argile est légèrement radioactive. Dans les 12 théorèmes du Principe Unique du Tao, on trouve : “Le grand Yin attire le petit Yin et inversement”. Transcription : la petite radioactivité attire la grande radioactivité.

Utilisation : 1 cuil. à soupe d’argile mise à tremper la veille dans un verre d’eau.
– Le premier jour, ne pas mélanger avant de boire.
– L’argile peut aussi s’utiliser par voie externe (bains de boue ou cataplasmes de boue).

* LE CHLORURE DE MAGNESIUM :
Il est connu pour être aussi un grand chélateur de la radioactivité. C’est un produit très yang (amer-salé) qui compense le yin de la radioactivité. Il peut être utilisé simultanément en interne, et en externe pour les brûlures provoquées (on l’utilise pour les grands brûlés) – je rappelle qu’une compresse de chlorure de magnésium sur une brûlure – même au 3ème degré efface presque immédiatement la douleur.

Utilisation : dissoudre 20 g dans 1 litre d’eau ou 17g dans une bouteille standard de 75cl – Mettre au frigo pour casser le goût amer. Boire 40 ml toutes les 3 heures pour un adulte de 65 kg environ. Pour les enfants et les animaux, faire une règle de 3 pondérale. Peut déclencher une diarrhée au début.

Commande :
Version fossile naturelle en pot de 1kg – très économique :
https://apoticaria.com/products/chlorure-de-magnesium-fossile-zechstein-inside?ref=4

Il y a aussi :

* LA PHYCOCYANINE (concentré de spiruline)
qui enraye leucémie, cancer, hépatite…

Expérience sur des enfants irradiés de Tchernobyl

– Après l’accident de Tchernobyl, 270 enfants irradiés ont été traités à la phycocyanine. Leurs globules blancs étaient au plus bas et leur organisme ne se défendait plus contre les maladies. Les cellules souches de leur organisme, endommagées par l’effet toxique de l’irradiation, ont pu être ainsi restaurées après 6 semaines de traitement.  
– La phycocyanine a pu corriger les effets de l’exposition aux rayons X, normaliser les lymphocytes T et réduire le taux de radioactivité des jeunes malades. 80% des enfants traités pendant 3 à 6 mois n’ont pas fait de cancer de la thyroïde par la suite, alors que la majorité des enfants non-traités l’a développé.

Posologie : 1 ampoule au lever

Commande : https://apoticaria.com/products/phycocyanine?ref=4

Une découverte stupéfiante :
 

* DES ENZYMES MANGEUSES DE RADIOELEMENTS
Partant des expériences sur les sites pollués de Tchernobyl et Fukushima, j’ai découvert que les EM (effective micro-organisms = micro-organismes efficaces) avaient l’incroyable capacité de digérer complètement les particules radioactives.

              • La catastrophe de Tchernobya nécessité dans les régions nordiques d’abattre des dizaines de milliers de rennes irradiées et non consommables. Pourtant, il a été trouvé un troupeau parqué sur un champ qui ne répondait pas au compteur Geiger. Ni l’herbe, ni les bêtes n’avaient la moindre trace de radioactivité. Ce champ avait été traité aux EM.
              • A Fukushima, on a trouvé un jardin fruitier en pleine zone rouge et dont les pêches, abricots, poires et pommes étaient miraculeusement exempts de radioactivité, et donc parfaitement consommables. Ces arbres avaient été traités aux EM… Aucun media n’a parlé de cela. Aurait-on essayé de faire ignorer cette fabuleuse expérience ?
                C’est pour cela qu’en curatif, “quand le mal est fait”, je propose d’abord la boisson enzymatique EM-X GOLD mangeuse de radionucléides – qui comme les EM est aussi issue des travaux du professeur japonais TUERO HIGA.

Posologie : 1 cuil. à soupe matin et soir

Commande : https://apoticaria.com/products/em-x-gold-500ml?ref=4

NOTA : Ce produit étant relativement cher pour traiter toute une petite famille, Source Claire diffuse l’élixir T1 d’Andréas Korté, moins coûteux, élaboré sur la base de la vibration du site de Tchernobyl qui paraît-il, est efficace aussi.
Commande : www.source-claire.com

Et pour finir :

* LA PECTINE DE POMME
De 2001 à 2003, des cycles de mesures ont été effectué sur 1400 enfants de 13 villages du district de Narovlya qui ont consommé 10g de pectine par jour. Leur taux de Césium 137 du corps entier (WBC) a été réduit de 3 à 5 fois.
Un essai en double aveugle effectué au sanatorium Serebryanye Klyuchi en 2001 a montré que la prise de pectine pendant 21 jours à la dose de 2 fois 10g/jour permettait de réduire les taux internes de Césium 137 de 63,7 %.

Conclusion

              • A chacun de créer son trousseau de secours en fonction de ses préférences…et de ses moyens.
              • Il peut être utile de se procurer un compteur Geiger-Muller (Voir sur Internet).
              • Il ne faut guère compter sur les initiatives gouvernementales pour des mesures efficaces de survie échappant aux calamités physiques – on l’a vu dans les pays en guerre précédemment touchés par de graves contaminations radioactives.
              • Si ce message vous paraît d’une utilité de haute importance, transmettez-le à vos amis.