Aller à…
RSS Feed

Le FERALEN : oxygénant puissant et grand antiviral


Dans les années 1980, trois biologistes espagnols de l’Université de Madrid travaillant sur les infections virales ont mis en évidence les propriétés de certaines peroxydases organiques, dont la Catalase bien connue, contenues dans cette variété de radis oriental jamais croisé.

Le radis rustique chinois est traditionnellement utilisé pour renforcer le système immunitaire, et de nombreuses études confirment son efficacité dans tous les types de lésions infectieuses, ceci depuis plus de 40 ans.

En effet, par un processus biochimique la catalase maintient un oxygène stabilisé dans les tissus, ce qui est particulièrement intéressant sur un terrain en état d’hypoxie à cause d’une charge virale parasite excessive présente.

Cette hyperoxygénation relance donc l’activité des lymphocyte T et entrave la prolifération virale.

Quarante ans d’entraves à sa diffusion

A l’époque où le sida provoquait les ravages que l’on connaît, les avancées dans le domaine antiviral ont été bloquées par big pharma pendant deux décennies, avec une succession de réglementations réductrices. Les travaux ont donc dû être passés sous silence, et être relégués au statut de compléments alimentaires, ceux-ci ne pouvant revendiquer aucune allégation antivirale.
Mais FERALEN commence enfin à se faire connaître en Espagne, berceau de ses recherches, et a été plébiscité au Mexique où il connait un grand succès, grâce à l’intervention d’une nouvelle génération de scientifiques, dont le Docteur Omar Castellanos, biologiste et généticien.

De nombreuses propriétés remarquables

Le radis rustique contient une peroxydase basique capable d’éliminer de nombreux radicaux nocifs. Selon le Dr Gregorio Ramón Cebrián (1910-1990) cette molécule peut corriger l’équilibre électronique altéré des cellules parasitées par une charge virale. Or il faut savoir qu’une agression virale ou microbienne entraine une asphyxie locale associée à une diminution de la réponse immunitaire ; et la situation exige donc un apport urgent d’oxygène (jusqu’à 20 fois supérieur à la normale).

Justement, c’est ce que fait la catalase une enzyme antioxydante permettant d’éliminer dans les tissus le peroxyde d’hydrogène (H2O2) résiduel, en le transformant en dioxygène (O2) et en eau (H2O) ; on comprend alors qu’il y ait dans l’organisme une libération d’oxygène stabilisé et une amélioration importante de la fonction respiratoire. L’extrait de radis rustique chinois grand oxygénant, crée par là-même un environnement hostile au développement viral. Le produit n’est en fait pas un antiviral à proprement parler, mais une énorme entrave à la propagation des virus.

Le Feralen contient également des superoxydes dismutases (SOD) qui sont des enzymes facilitant la communication entre les cellules, et qui forment une ligne de défense efficace contre les radicaux libres toxiques produits par le métabolisme.

De plus, les résultats d’études récentes ont montré que l’augmentation dans les cellules du taux des superoxydes dismutases (SOD) et de la catalase augmentait de 50 % leur durée de vie.

Effets des radicaux réactifs oxygénés :

– Dans les cellules :

              • Mort de virus, bactéries, champignons, protozoos, nématodes et autres agents infectieux.
              • Lyse des cellules tumorales (destruction).
              • Suppression de l’activité NK.
              • Soutien aux érythrocytes, leucocytes, plaquettes, cellules endothéliales, fibroblastes, cellules pulmonaires et spermatozoïdes.
              • Phagocytose des corps étrangers.


– Dans les facteurs impliqués dans l’inflammation :

              • Activation de lipides chimiotactiques.
              • Inactivation des peptides chimiotactiques.
              • Inactivation des antiprotéases, hydrolases de leucocytes, toxines bactériennes, méta-encéphalines.


– Dans les composants cellulaires :

              • Oxydation des intermédiaires glycolytiques.
              • Oxydation de protéines.
              • Hydrolyse de nad (oxydo-réduction).
              • Peroxydation des lipides.
              • Dépolymérisation des mucopolysaccharides.

Quelques témoignages :

Béatrice

J’avais une toux persistante qui ne passait pas depuis le 1er novembre 2019. Après traitements antibiotiques et naturels divers, cette maudite toux était toujours présente. En Mars, j’ai pris le Feralen et après les 24h de traitement plus rien depuis.
Maintenant, je prends 2 gélules si je sors en zone à risque ou dense en population histoire de me prémunir d’une mauvaise rencontre virale.

Une maman

84 ans sous chimiothérapie orale qui a développé un “bouton de fièvre” indéterminé et des inflammations buccales. 24h de traitement et c’est un mauvais souvenir.
Elle prend maintenant 2 gélules quand elle va à l’hôpital.

Récente

COVID déclaré depuis 1 semaine avec forte fièvre et symptômes respiratoires importants (bronches prises, essoufflement, toux et perte de gout).
24h de traitement et plus aucun symptôme, la fièvre a baissé.

Indications générales du Feralen

              • Acné,
              • Endocardite virale,
              • Gastro entérite (en 24h),
              • Grippe (en 2 jours),
              • Herpès zoster : varicelle,
              • Hypoxie cellulaire,
              • Infections par bactérie Influenzae,
              • Immunodéficience,
              • Infections diverses,
              • Métaux lourds (Aluminium mercure Plomb Cadmium…),
              • Mononucléose infectieuse,
              • Oxygénant puissant,
              • Peroxydes résiduels (ex : eau oxygénée),
              • Radicaux libres pathogènes,
              • Rhume influenza,
              • Sclérose cérébrale à plaques,
              • Viral : charge élevée,
              • Viroses : infections virales des voies aériennes et hépatiques,
              • Zona.

Posologie

Vous pouvez vous procurer le produit ici
(boites de 90 gélules)