Aller à…
RSS Feed

Un incontournable dans la pharmacie familiale !


L’ALOE VERA

Depuis plus de 5.000 ans, et dans des endroits du monde très éloignés les uns des autres, l’Homme a toujours utilisé l’aloès pour soigner nombre de ses maux. Une telle ancienneté et universalité de réputation pour cette plante dans l’histoire de la thérapeutique ne pouvait pas, évidemment, être sans fondement. C’est le grand mérite de la recherche phytothérapeutique de ces dernières décennies, d’avoir montré que les nombreuses vertus et indications attribuées empiriquement depuis toujours à l’aloès, étaient parfaitement justifiées, compte tenu de sa composition et de ses propriétés pharmacologiques qui sont dorénavant scientifiquement connues et reconnues par notre médecine occidentale contemporaine.

Les anciens chinois la considéraient comme la plante spécifique du traitement des brûlures et des affections de la peau. Ils l’appelaient “remède d’harmonie”.
Dans l’Egypte ancienne, l’aloès fut la plante dont le “sang” donnait la beauté, la santé et l’éternité. On dit que les yeux de Cléopâtre devaient beaucoup de leur légendaire éclat à un collyre à base d’aloès, et que le secret de la beauté de la peau de Néfertiti résidait dans ses bains quotidiens de lait d’ânesse et de pulpe d’aloès.

Super plante guérisseuse de toutes les traditions l’aloe vera fut utilisée par Hippocrate, Aristote, Pline l’Ancien et bien d’autres, pour soigner les blessures, soulager les tumeurs, traiter les furoncles, les maux d’estomac, ou encore contre la chute des cheveux.

Christophe Colomb faisait amener l’aloès sur la Santa Maria pour guérir et préserver les marins des maladies, plus spécialement du scorbut et des suites de la malnutrition (on l’appelait “docteur en pot”).

Quelques précisions

L’Aloès, communément appelé “Lys du Désert”, pousse naturellement dans toutes les régions chaudes du globe. Environ 15 espèces d’aloès possèdent des propriétés médicinales.
Les plus utilisées sont les suivantes :

l’Aloe arborescens, bien connu au Japon, au Portugal et au Brésil.

                  • NOTA : Au Brésil, les propriétés sont entourées de haies serrées d’Aloe Vera géants de 1,50 m à 1,70 m de haut. Ils sont taillés et découpés en petits morceaux en tant que fourrage dont le bétail bovin se régale. Je suppose même que les éleveurs maintiennent ainsi leurs troupeaux en santé maximum avec ce super aliment.

Par contre :

l’Aloe succotrina, l’Aloe curaçao, l’Aloe capiensis et l’Aloe ferox, servent pour la fabrication des extraits à base de latex.

Le gel d’Aloe Vera, composé d’un mucilage clair se trouvant au coeur des grosses feuilles, a des propriétés fortement émollientes et constitue une substance largement utilisée en cosmétologie et en dermatologie. On peut également prendre le gel par voie interne, sous forme de gélules ou de jus (boisson comprenant au moins 50% de gel).

Indications de l’Aloe Vera

Utilisation par voie locale externe
C’est son mode d’action le plus connu :

                  • Ampoules, érythèmes,
                  • Arthrite,
                  • Brûlures à tous les degrés 1, 2 et 3,
                  • Brûlures et cartonnage suite irradiation,
                  • Cellulite,
                  • Cicatrisations lentes et difficiles,
                  • Coups de soleil,
                  • Dermatoses,
                  • Ecorchures, coupures,
                  • Engelures, gerçures, crevasses,
                  • Entorse, foulure,
                  • Erythème fessier du nourrisson,
                  • Escarres,
                  • Extractions dentaires : suites,
                  • Fibromyalgies,
                  • Gingivites, glossites et stomatites,
                  • Herpès buccal et génital,
                  • Infection plaies,
                  • Inflammations ou traumatismes articulaires,
                  • Irritations cutanées,
                  • Lupus érythémateux,
                  • Piqures d’insectes, d’orties, de méduses,
                  • Plaies chirurgicales,
                  • Psoriasis,
                  • Radiothérapies : brûlures cartonnage tissus,
                  • Rhumatismes,
                  • Teigne,
                  • Tendinites,
                  • Ulcérations cutanées et buccales,
                  • Ulcères variqueux.


Utilisation par voie interne

                  • Acidité gastrique,
                  • Aphtes,
                  • Arthrose,
                  • Asthme,
                  • Ballonnements et flatulences,
                  • Carences en éléments vitaux,
                  • Cellulite,
                  • Cheveux : pellicules,
                  • Cholestérolémie triglycérides et phospholipides,
                  • Circulation lymphatique,
                  • Circulation sanguine : stases,
                  • Constipation fonctionnelle,
                  • Convalescence,
                  • Déshydratation organique,
                  • Diabète 2 : équilibre la glycémie,
                  • Digestion difficile,
                  • Douleurs intestinales,
                  • Estomac : brulures acidité,
                  • Fatigue physique et/ou intellectuelle,
                  • Fibromyalgie,
                  • Haleine mauvaise d’origine digestive, colite,
                  • Hémorroïdes,
                  • Hépatique et biliaire : paresse,
                  • Herpès labial et génital,
                  • Infections,
                  • Inflammations,
                  • Maladies auto immunes,
                  • Maladies de vieillesse,
                  • Maladies virales et bactériennes,
                  • Mémoire défaillante,
                  • Mycoses, surtout vaginales,
                  • Régénérescence tissulaire,
                  • Rénale : insuffisance,
                  • Sénescence,
                  • Stress entretenus,
                  • Surmenage,
                  • Ulcères gastriques,
                  • Vitalité : baisse.

NOTA : Garanti exempt de résidus de pesticides et de fertilisants chimiques.

Mode d’emploi général

Par voie orale :

                • En général, 2 gélules 3 fois par jour avant le repas.
                • On peut doubler cette posologie dans les situations difficiles.
                • La durée de la cure dépend de la situation clinique.
                • L’utilisation de l’Aloe Vera peut être ponctuelle dans les troubles digestifs ou stomatologiques,

En local :

                • Pour obtenir du gel, vous pouvez ouvrir 2 ou 3 gélules (suivant besoin) et ajouter un peu d’eau afin de le réaliser.
                • Utiliser une compresse afin de laisser le gel en place sur la zone à traiter.
                • Renouveler l’application 2 à 3 fois par jour dans les cas chroniques, et toutes les heures si nécessaire, dans les cas aigus comme les brûlures.

Une pharmacie dans votre jardin

Je ne saurais trop recommander à tous ceux qui vivent dans des zones tempérées à tendance chaude, de planter dans leur pelouse, s’ils en ont une, un ou des pieds d’Aloe Vera que vous placerez à un endroit bien ensoleillé.
Il est aussi possible de la mettre en pot en appartement, toujours dans un coin le mieux ensoleillé possible – de plus, c’est très décoratif !

Vous pouvez vous procurer le produit ici :